GPS : le scalp du bus Bilbao Amsterdam

La localité de La Madeleine près de Lille a été le cadre d’une nouvelle démonstration spectaculaire des risques apportés par les nouvelles technologies mal maîtrisées. Les 6 jeunes espagnols sans défense, grièvements blessés sur les 58 participants à ce voyage se souviendront de la confiance trop aveugle accordée par leur chauffeur expérimenté de 59 ans à ce petit bijou de technologie moderne qu’est le GPS. L’autocar a été proprement scalpé lors de son entrée dans un tunnel, manifestement trop bas pour le gabarit du véhicule. Il existe cependant des modèles spécifiquement prévus pour les poids-lourds ou les camping-cars. Le modèle était-il adapté ? sa cartographie à jour ? La hauteur réelle du véhicule correctement paramêtrée ? L’usage d’un GPS automobile personnel est tentant et constitue un risque pour l’employeur s’il ne fournit pas un modèle adapté plus cher, (plus que les 199 € du voyage). L’entreprise Alba n’est sans doute pas toute blanche en la matière. C’est la constatation manifeste surtout que l’usage de cartes, tend à disparaître comme la préparation professionnelle d’un parcours en tenant compte des caractéristiques du véhicule, et des obstacles en route. En particulier avec plus de 7 ans d’expérience sur le trajet, les bonnes habitudes se perdent. Marcelo ne bénéficiait pas d’un coach. Des risques nouveaux apparaissent, notamment par le changement de situation du chauffeur ou de l’acccompagnateur, qui de planificateur de voyage, seul maître à bord ordonnait au véhicule, se retrouve obéissant à la voix suave d’une petite boîte plastique, pour guider un bus qui ne sait pas encore le faire tout seul. Alors que cette magie dans les missiles livre déjà depuis longtemps la charge utile à bon port.
Alors il faudrait maintenant prévenir des tunnels par des portiques avec des bandes souples, des signalisations lumineuses ou clignotantes, ou des feux rouges avec détection de gabarit, placer le conducteur en haut au ras du toit, quitte à boucher la vue des passagers, exiger des tests européens pour assurer la sécurité des autocars décapotables.
Il n’y a pas ces problèmes avec le train, c’est sans doute pour celà que la France vient de libéraliser les transports en autocar !

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*