Réplique à Copenhague, Art, Islam & blasphème avec Lars Vilks, un mois après Charlie Hebdo, Hollande envoie Cazeneuve.

Un mois et une semaine après les évènements autour de , alors que l’effet médiatique tend à s’estomper, et que la popularité du chef de l’Etat français qui avait quasiment doublé, commence à retomber, une réplique se produit au Danemark, pays d’origine de la controverse sur les caricatures du prophète de l’Islam, à l’occasion d’une réunion orchestrée autour de l’artiste suédois Lars Vilks, en présence de l’ambassadeur de France, et de la FEMEN Inna Shevshenko autour d’un hommage à Charlie Hebdo et de la problèmatique du blasphème et de l’Islam.
Un mort (Finn Nørgaard, 55) apparemment fortuit parmi l’assistance, victime des tirs, la police et les services secrets danois ont su limiter le macabre décompte de cette réplique qui n’était pas celle envisagée et protéger efficacement l’artiste menacé ainsi que l’ambassadeur de France François Zimeray proche de Bernard Cazeneuve et Laurent Fabius, connu depuis 2007 pour son militantisme antipalestinien quasi obsessionnel et pour lequel ce n’était pas la première conférence ni son premier poste. Les assaillants reconnus ensuite comme unique ne bénéficiaient pas de l’effet de surprise.
Cette péripétie vient conforter les attentes de certains, qui avaient annoncé une vague d’attentats en Europe, la multiplicité des pays visés constituant une signature caractéristique d’Al-Qaïda (القاعدة‎).
De même le caractère jusque-là éminemment franco-français de l’épisode Charlie Hebdo se voit ainsi brouillé.
Très vite, François annonce dans les 2 heures l’envoi sur place de Bernard Cazeneuve, proche haut responsable au coeur de la gestion étatique de l’évènement Charlie Hebdo, pour coordonner les administrations des deux pays, et favoriser le rapprochement dans l’esprit du public des deux évènements, afin de prolonger et renforcer les effets et apparaître à son retour, le dimanche au 20 H de TF1.
Afin de parfaire la similarité des scénarii, la séquence liberté d’expression sera suivie d’une séquence kasher ou synagogue et se finira par l’abattage par les forces de l’ordre qui l’attendaient dans une souricière, d’un individu connu localement des services, qui s’avèrera un citoyen danois de 22 ans, libéré de prison opportunément depuis moins d’un mois .
Le premier ministre Israëlien (בנימין נתניהו) renouvelle son appel aux juifs d’europe à faire leur alia (עלייה), au grand dam également du gouvernement local et annonce la poursuite des évènements, basé sur son intuition ou des simulations sophistiquées.
Helle Thorning-Schmidt, premier Ministre condamne cet acte cynique de terreur contre le Danemark et se réjouit de la mise hors d’état de nuire de l’auteur présumé.
Cette réplique moins importante, 3 morts à Copenhague contre 20 à Paris, reste importante eu égard à la taille du pays.
Les motivations évoquées ou affichées sont liées au blasphème et à l’Islam, mais pour des faits, pour certains vieux de 10 ans, alors que les deux pays visés sont aussi impliqués actuellement dans des actions militaires directes bien engagéees contre ISIS (الدولة الإسلامية في العراق والشام), mais aussi des démocraties dont l’opinion publique n’est peut-être pas assez prête pour d’autres engagements, comme par exemple l’Italie que démange une intervention dans ses anciennes colonies.,

Ce contenu a été publié dans General, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*