Jean Germain suicide comme « Chinese Wall » ?

Jean Germain sénateur socialiste, battu aux dernières municipales à Tours, a disparu aujourd’hui avant le début d’un procès où il devait comparaitre.

Celà assure de façon plus certaine la séparation par une muraille de chine impénétrable entre les activités de dévelopement touristique menées par une ancienne collaboratrice licenciée à tort d’une SEM, et son statut d’élu du parti socialiste.

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*