Loi sur le renseignement : l’hébergement hors de France s’impose-t-il ?

Disposer d’un serveur d’hébergement hors de France permet-il de s’affranchir des contraintes de boîtes noires que le projet de Loi relatif au renseignement préparé de longue date veut imposer en France dans l’émoi de l’évènement comme le Patriot Act aux Etats-Unis dans la foulée du 11 septembre, légalisant des pratiques de la NSA révélées plus récemment par Snowden ?
Il est illusoire de chercher un hébergement économique aux Etats-Unis, sauf à vouloir se protéger uniquement des services de renseignement et du gouvernement français et d’avoir un objet ou une intention compatible de la politique des Etats-Unis, comme destabiliser le système politique pour apporter les bienfaits  de la démocratie et de la libre entreprise !
Que vous soyez chez OVH, Online, Gandi, Ikoula, AFHADS, IDS ou Lomaco faut-il attendre que votre hébergeur se délocalise comme ils en caressent l’intention ou dès maintenant chercher un hébergeur alternatif ?
Mis à part le Royaume-Uni dont il est bien établi que les pratiques de renseignement n’ont rien à envier à celles de Etats-Unis, la France, ancien pays des droits de l’homme, devient sous ce gouvernement Valls, un état en pointe dans les techniques de surveillance de sa population, au sein des pays de l’union Européenne dont le parlement a jusqu’à présent montré son souci de protéger les citoyens des dérives des procédures PNR de surveillance des trajets aériens. Reste-t-il outre-Rhin ou au delà des Pyrénées des hébergeurs accueillants et performants ?

Le présent média a déjà fait ce choix depuis lontemps.

La loi proposée en France semble quelque peu limiter la sûreté et la résistance à l’oppression.

Déjà altern.org se propose de délocaliser ses services et moyens.

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*