Naufrage de 700 migrants en Libye de Mare Nostrum à Triton

Une grande émotion cherche sa voix dans les média à l’annonce du naufrage d’un chalutier dans la nuit de samedi à dimanche. Peu d’éléments viennent confirmer l’ampleur du bilan évoquée par le HCR et basée sur les déclarations recueillies auprés des 28 rescapés, évaluant la capacité du bateau de 20m jusqu’à 950 passagers.
Le navire apparemmment surchargé, ayant, à l’approche du cargo portuguais détourné en secours, sombré suite à un déplacement des passagers, alors que la majeure partie en était enfermée à fond de cale, il y a peu de chance d’en avoir confirmation en l’absence de recherche de l’épave perdue dans les profondeurs de la méditerranée, qui ne sera pas tentée comme l’aurait été celle d’un avion chargée de passagers payants d’une compagnie aérienne IATA.
Le transport de passagers maritime transméditerranéen est particulièrement meurtrier.
Il n’y a pas d’enregistreur d’accident, pas de balise, pas de liste de passagers, pas de recours et de dédommagement des victimes.
Est-ce parce qu’il s’agit d’un moyen de transport « low-cost » ?
Il n’en est rien, les candidats passagers devant acquiter à l’avance un paiement conséquent avant d’embarquer, variable suivant les conditions de confort et de survie, sur le pont ou à fond de cale.
Il s’agit de candidats clandestins à l’immigration dans l’U.E.

Cette Europe est basée sur un principe de libre circulation interne, totale pour les marchandises et les capitaux, pour les personnes au moins au sein de l’espace .  Les frontières extérieures sont très perméables aux marchandises, mais sont présentées comme ne l’étant pas pour les personnes à l’exception des touristes, dont l’immigration temporaire est assimilée à une activité économique d’exportation.
Il est souvent reproché aux organisateurs de ces déplacements d’utiliser de vieux rafiots pourris, surchargés, mais n’est-ce pas la seule façon de se procurer un moyen de transport amorti pas trop cher qui ne sera pas réutilisable car échoué, confisqué ou coulé, et en partageant l’investissement par le plus grand nombre, de limiter le coût du passage pour la clientèle ?
Car il ne s’agit pas de transport, mais d’alternative à se lancer en masse à l’assaut de grillage à Ceuta ou Mellila.
Le franchissement d’une épreuve au péril de sa vie, comme le mur de Berlin était l’objet d’un accueil chaleureux en héros.  Mais le flux était plus faible, l’acte témoignage d’une condamnation idéologique, les populations concernées moins allogènes.
La destruction des structures étatiques en Libye à l’initiative d’un médiatique commentateur du botulisme ayant l’oreille d’un président a rendu illusoire tout contrôle au départ. Il rends même difficile toute mesure raisonnable de sauvetage en mer qui ne soit pas un -seing pour une immigration incontrolée.
En effet, il ne semble pas qu’aucune ONG, ni même êtat ou institution européenne n’ait cherché à financer et mettre en place une flotte performante et confortable de navires de sauvetage privés, navigant sous pavillon des pays de départ, recueillant en mer les infortunés , et les ramenant le plus légalement du monde à leur point de départ.

Ce contenu a été publié dans General, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Naufrage de 700 migrants en Libye de Mare Nostrum à Triton

  1. Fab Huillet dit :

    Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J’ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous. Fabienne Huillet http://www.neonmag.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*