Valls en Falcon : Un supporter catalan à Matignon ?

Poitiers Berlin aux frais de la République avec deux de ses enfants, en abandonnant l’écoute des socialistes à leur congrès, est-ce bien répondre aux obligations de sa charge de Premier ministre, pour un entretien avec Michel Platini à son invitation (Barça étant en finale) dans le cadre de l’organisation footballistique Euro 2016 pour l’année prochaine ?
Oui, car s’il s’était fait offrir le voyage par la FIFA, que n’aurait-on pas hurlé au soupçon de corruption, bien que celà n’aurait rien coûté à l’Etat, comme certains aiment à se disculper.
Doit-il rembourser le voyage de ses enfants dont la nécessité de la présence ne peut être justifiée ? Celà n’a pas beaucoup de sens, dans la mesure où leur présence n’a pas causé, apparemment, de dépenses supplémentaires, c’est l’avantage des voyages privés en Falcon.
Mais ce voyage était-il nécessaire ?
indispensable ? incontournable ?
Alors que le président reçoit aujourd’hui, mercredi à Paris, à peine quelques jours aprés, le même Platini avec le préfet Lambert ?
Evidemment non !
A moins que la motivation profonde de celui qui a dit : Le Barça représente quelque chose de très fort, cela va au-delà du foot. C’est mon club , soit justement d’initier ses rejetons à l’enthousiasme identitaire de supporter un club de Barcelone lors d’un match, voire s’y adonner lui-même ce dont l’intéressé se défend, bien que cette passion n’était pas cachée lors de sa nomination.
Dont acte.
Il ne s’agit aucunement d’une obligation protocolaire, alors pourquoi ne pas échanger quelques mails, voire conversations téléphoniques, ne s’agirait-il pas à la lumière de la démission forcée récente de Sepp Blatter, d’échapper aux écoutes de la NSA à la recherche de preuves de corruption dans les négociations des évènements de la FIFA en recourrant à une rencontre physique, voire en profiter pour un transfert de fonds discret en mains propres (sic) ?
Il pourrait aussi s’agir d’une phase de négociation préalable discrète avant la rencontre à l’Elysée.
Ou alors un redoutable piège médiatique du président pour écorner l’aura de son « premier collaborateur » !
Cette perte du sens des réalités d’un grand communicant devenu grand Vizir le conduit pour apaiser la bronca médiatique à proposer un remboursement mesquin de 2500 € qui contribuera à rééquilibrer le déficit de l’Etat dont les dépenses ont été affectées à hauteur  de 15 à 25 000 € à cette opération.

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Valls en Falcon : Un supporter catalan à Matignon ?

  1. Williamhady dit :

    I am really delighted to read this weblog posts which consists of tons of useful information, thanks for providing these kinds of statistics.
    Legendario.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*