Au pilori, il se tortille le Fillon !

François, n’a rien à se reprocher, semble-t-il, mais craint l’annonce de sa comparution devant les juges, habilement placée 2 jours avant la date limite de dépôt des candidatures.

Il s’était un peu avancé lors de la primaire, arguant qu’il ne se présenterait pas, lui, s’il était mis en examen. Clamant son innocence et réclamant prompte justice d’une accusation injuste, il s’étonne depuis d’un traitement rapide par la justice, surtout que l’enquête se poursuit. Puis ses avocats ont laissé entendre que le parquet saisi n’était pas qualifié, préparant depuis plusieurs semaines l’opinion à une attitude de poursuite quoiqu’il arrive ….

Il semble cependant que le navire touché dans ses oeuvres vives tangue de plus en plus.

Les rats quittent le navire, l’UDI ou Le Maire, seront-ils fascinés par ?

MAM, candidate aura-t-elle les 500 signatures pour apparaître comme un recours, de dernière heure, prévoyant un retrait final ?

Les présidents de la république française sont bien souvent également d’anciens ministres de l’Intérieur : Sarkozy, Chirac, Mitterrand.

Ce contenu a été publié dans General, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*