Le détail d’Attali Whirpool !

Il n’a pas utilisé ce terme, mais traiter d’anecdotique le licenciement annoncé des travailleurs de l’usine Whirlpool d’Amiens, patrie d’Emmanuel , n’est pas une faute de langage, pour ce qu’il considère comme n’étant pas du niveau du président de la République.

En effet de son point de vue cette évolution n’a rien que de plus normale, et que peut faire un état protecteur contre une décision ponctuelle qui n’est que la conséquence des traités signés par lui-même, qui définissent les règles du jeu économique, avec lesquelles une multinationale doit maximiser son profit, qui font que produire en pologne est plus avantageux qu’éviter des chomeurs en France.

Ce contenu a été publié dans General, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*