Le Libanais s’est échappé !

Michelin société auvergnate en commandite par action avait refusé il y a longtemps de confier les commandes de la boîte à ce libanais venu du Brésil.

Cet artiste du saut de frontière s’est magnifié et quasi déifié dans l’aventure nipponne de Renault.
Il est satisfaisant et curieux de voir à la fin un ancien gérant de Michelin reprendre la succession de Carlos Ghosn à Renault.

L’ensemble du processus ultérieur avec la fusion FIAT montre que le scénario comportant le départ de Carlos Ghosn était peut être écrit quelque part et justifie certaines péripéties ….

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*