Macron Révolution ou du Rêve à la réalité !

Vous l’avez rêvé Macron l’a fait !

Le premier jour de ce nouveau trimestre est l’occasion de faire un point, ce n’est pas une dystopie.
Cédant à l’avis d’une majorité de français, des syndicalistes les plus virulents aux professions libérales, et devenu conscient de son inanité,  Macron a décidé de suspendre sa réforme universelle des retraites.
Afin d’éviter tout mouvement de grève à la SNCF la circulation des trains a été réduite à 7 % de l’offre habituelle, de même la circulation du métro, annihilant le pouvoir de nuisance des syndicats à statuts.
Afin de dimimuer les accidents de la route (souci primordial de son premier Ministre depuis deux ans) son usage a été limité aux seuls transports d’alimentation par camion et les déplacements des français prohibés, de crainte que la baisse du prix des carburants à la pompe obtenue (grâce aux bonnes relations entretenues par notre diplomatie avec MBS) pour satisfaire les gilets jaunes, ne les incitent à multiplier les trajets d’agrément en cette période printanière. Adoptant par là, la conclusion que nous n’osions exprimer il y a 2 ans : pour réduire le nombre de morts réduisons la vitesse à 0.

Afin de terminer dans l’honneur la grève des hôpitaux motivée par la perte de sens ressentie par les soignants, un projet mobilisateur leur a été assigné avec l’appuis de l’armée et la reconnaissance quotidienne et sonore de la nation.

Afin de compenser les pertes de recettes des radars de contrôle de vitesse, vandalisés ou de faible rendement à cause de la baisse de la circulation, de nouvelles amendes au montant rapidemment rehaussé ont été appliquées aux piétons récalcitrants face à des mesures innovantes par un déploiement important de forces de police et de gendarmerie dans des conditions d’emploi héroïques pour redorer leur image.

Macron a renoncé à poursuivre la maitrise de la dette et a annoncé des mesures inédites pour l’accroître, comme une garantie de l’Etat de 300 milliards d’€ pour mettre au chomage technique partiel ou total, la partie des français au travail inutile et prolonger l’indemnisation des chômeurs existants,  rappelant de fait les mesures de sa dernière réforme indispensable.
Macron a réussi auprès de la chancelière allemande à obtenir l’abolition du seuil des 3% du PIB, là où son prédecesseur avait échoué !
Au lieu de poursuivre l’ouverture systématique et partout des commerces non alimentaires le dimanche, ceux-ci ont été fermés toute la semaine.
Afin d’éviter tout mouvement social de la part des enseignants inquiets pour leur retraite, ou des étudiants au printemps, les universités, lycées, collège, écoles et crèches ont été fermées. Ceci associé à des mesures de regroupement familial a pour objectif essentiel de faire prendre conscience de la valeur inestimable du service de garderie des enfants que fournit l’Etat par l’Education Nationale. Ce service a été poursuivi au bénéfice du personnel de soins afin de montrer la sollicitude de l’Etat à leur égard.
Poursuivant la volonté de supprimer les épeuves d’examen initiée par le baccalauréat, les concours publics ont été supprimés. Il est trop tôt pour savoir si l’on reviendra à un examen unique en fin d’année ou un contrôle continu dans des conditions inédites en l’absence de cours.
Le code du travail a été assoupli dans des proportions inespérées et sans obstruction parlementaire.
L’arrêt des établissements de restauration a permis de diminuer la demande de poissons, laissant les pêcheurs au port, faute de cours rémunérateur à la criée, assurant ainsi l’atteinte des objectifs de pêche durable et l’absorption des contraintes issues du Brexit.

Afin d’assurer une plus grande utilisation d’Internet au sein de la population et promouvoir l’usage d’imprimante (qui avait tendance à être délaissé avec la généralisation des smartphones) un modèle de fiche a été établi à imprimer chez soi et à renouveler à chaque sortie, « Nudge » d’autant plus efficace dans une société du sans papier où le rève était de remplacer les tickets de métro par des pass Navigo et les tickets de caisse par des courriels.
Plus généralement l’utilisation des nouveaux modes de communication numériques ont été encouragés, que ce soit pour passer commande, faire les devoirs ou les leçons à la maison, maintenir le lien familial par la voix ou la vidéo en prohibant les moyens alternatifs comme la rencontre en face à face, les visites dans les EHPAD ou les hôpitaux, les balades à plusieurs.
Le télétravail n’est plus une option demandée par l’employé et soumise au bon vouloir du patron, mais une obligation par défaut sauf impossibilité.  Celà permets de limiter considérablement le pouvoir de nuisance des cellules syndicales sur le lieu de travail.
Pour l’échange de documents la limitation par un facteur 8 du nombre de bureaux de poste ouverts, d’une part, la limitation des jours de distribution du courrier d’autre part, habilement concentrée sur 3 jours consécutifs du mercredi au vendredi d’autre part assure une sorte de passage d’un rythme  journalier à un rythme hebdomadaire pour tout échange.
Afin d’éviter trop de contact entre les jeunes générations propices à adopter les idées neuves et les anciennes, surtout les plus anciennes qui on beaucoup vécu, et pourraient faire état d’une vision différente, les visites dans les EHPAD ont été interdites et la garde des enfants par les grands-parents fortement déconseillée. Les échanges seront possibles par moyens électroniques (voix, vidéo) dont la possibilité de surveillance est ainsi assurée.
En confinant les habitants chez eux, il a vidé les ronds-points, supprimé les manifestations hebdomadaires.
Les commerçants fermés aux Champs Elysées ne se plaignent plus des dépradations.
Macron peut apparaître comme chef de guerre, généralissime, sur fonds de tentes militaires déployées à dessein au bout de 10 jours pour dresser un hopital militaire de campagne dont c’est le premier exercice.
En vidant les lieux de spectacles, les lieux de culte, les musées, la tour Eiffel. les rues,  l’objectif de protection de l’opération sentinelle est atteint sans y déployer des moyens supplémentaires dédiés.
Le rapatriement de chercheurs otages en Iran a pu être obtenu compte tenu des circonstances.
En prohibant l’accès aux plages et au coeur des forêts la dissiménation de batonnets plastiques de coton-tige néfaste aux tortues marines a pu être contenue avec succès.
La limitation des déplacements en ville a permis de résoudre les problêmes de cohabitation et les accidents liés au trotinettes et de réduire  considérablement les accidents de vélo dans les angles morts.
Sans pour autant rendre les voies sur berges aux automobilistes, il a pu en même temps l’interdire aux piétons auxquels Mme Hidalgo avait voulu personnellement les réserver.
La baisse de l’activité économique concourt à une diminution certaine de nos émissions de CO2 et à la satisfaction des accords de Paris sur le climat.
En commandant un milliard de masques à livrer dans les 14 prochaines semaines, la France montre sa confiance dans la Chine pour satisfaire ses besoins au sein d’une économie mondialisée, justifiant la décision du gouvernement précédent auquel il a participé, tenant les cordons de la bourse, de ne pas renouveler à grand frais un stock de masques devenu périmés ni d’en supporter un coût de stockage dispendieux, confiant dans des transports aériens devenus encore plus largement disponibles et dans le rétablissement rapide et certain des capacités de production chinoises en cas de crise sanitaire grave.
A la tête d’une province excentrée et même encore extérieure de l’empire du milieu, et donc peut être moins bien traitée, il sent confusément, qu’on ne le laissera pas totalement tomber.
En grand artiste du bonneteau transposant son expérience des cotisations sociales, allocation chomage, prestations familiales, retraites et impôts aux masques de protection un lot a été transferé des policiers qui s’en passent aux soignants qui n’en ont pas pour être renfloué par ceux des postiers qui en ont moins besoin tout de suite et qui ont cru recevoir bientôt ceux qui sont commandés.

Macron sans attendre le résultat d’un référendum sur la privatisation d’aéroport de Paris pour lequel les conditions drastiques n’étaient pas remplies malgré un million de signatures obtenues a renoncé à cette privatisation et envisage la nationalisation d’Air France. Le ministre de la santé a été remplacé par un médecin aux affinités socialistes connues, mieux à même de contrôler l’impact de révélations éventuelles sur des choix en matière de santé à l’époque de Marisol Touraine et du quinquennat Hollande.

Dans un souci de concorde nationale des contrôles aux frontières réclamés dans le vide pour des raisons sanitaires depuis 2 mois par son opposante au débat de la présidentielle ont été mis en oeuvre comme ceux au bas de chaque immeuble …

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*