Villejuif Bis repetita !

Villejuif comme en 2015 avec Aurélie Chatelain, On assiste aujourd’hui à un meurtre à l’arme blanche, dans cette ville au nom symbolique,  par un converti à l’islam qui laisse un testament à connotation religieuse. Bien évidemment les moyens d’information affirment qu’il ne s’agit pas d’un acte terroriste alors que celui-ci a été abattu.
Curieusement  l’individu était repéré et suivi et son comportement avait été médicalisé pour des troubles psychiatriques, comme  également l’auteur de la tuerie de la préfecture de police qui entendait des voix en souffrait et mentionnait des préoccupations religieuses lors de son acte. Il est vrai que les moyens de la psychiatrie en France sont en grand délabrement et que la pratique souhaitée est sans doute de laisser en liberté les malades en espérant les traiter définitivement lors d’un passage à l’acte par les équipes de sécurité aux moyens renforcés létaux mis en place à la faveur des attentats terroristes.

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*