Les pigeons interdits de vol par sécurité par l’Etat Islamique (DAECH)

Il s’agit bien d’une prérogative d’état, applicable sur tout le territoire, mais que l’on ne s’y méprenne pas,   il s’agit bien d’une mesure de sécurité, et non d’une quelconque offense aux croyants à la vue des organes génitaux de ces volatiles, comme il celà est rapporté par les témoins sur place.

Alors que la confédération helvétique a abandonné il y a quelques années pour des motifs inexplicables ses capacités colombophiles en matière de transmissions militaires, cette technologie a fait ces preuves au cours de nombreux conflits comme la deuxième guerre mondiale, et reste un  moyen de communication tout à fait inégalé à l’heure où les puces micro-SD ont avantageusement remplacé les microfilms.

32 Go en 24 H à 1000 Km , celà fait un débit équivalent de 400 ko/s soit bien supérieur à un modem, une ligne RNIS, surpassant certaines liaisons ADSL ou 3G, voire satellite, de plus à l’abri des écoutes de la NSA ou équivalents.

Il s’agit donc d’un impératif de sécurité pour ce nouvel état de contrôler sur son territoire les moyens de transmissions de ses opposants éventuels, autochtones ou infiltrés et de leurs correspondants.

La démarche est rationnelle et l’on notera la maîtrise de l’art de la communication occidental et du double langage, destiné à justifier la décision et emporter l’adhésion, par des motivations morales ou éthiques d’exigence élevée.

C’est aussi un symbole de puissance et de contrôle, dans les  campagnes de ce beau pays de France, seuls les seigneurs importants avaient le droit de posséder un pigeonnier, dont l’importance témoignait de celle de son propriétaire.

L’avantage en était également de disposer à tout moment de viande fraîche, en l’absence de congélateur, la ponction sur les ressources céréalières s’effectuant sur les champs aux alentours.
La prohibition serait-elle signe de disette alimentaire ou d’intermittance électrique ?

Les mesures  adoptées sont toutefpis moins drastiques dans  les pays où l’élevage constitue une pratique traditionnelle comme en Chine.

Dans nos contrées comme la métropole Parisienne l’élevage des pigeons est depuis longtemps interdit  et leur nourrissage sanctionné, on ne risque pas de voir les opposants politiques ou les éléments infiltrés y recourir pour leurs transmissions comme au temps où Georges Marchais soupçonné d’une telle pratique lors d’une manifestation avait du mettre toute sa conviction  pour prétendre que les volatiles étaient destinés à rejoindre les petits pois pour sa consommation personnelle.

Les pigeons sauvages y sont combattus, génocidés ou gentiment déportés , le prétexte en est la beauté des bâtiments, les précautions sanitaires, au mépris de l’équilibre psychologique des vieux habitants d’un univers urbain minéralisé.

Il ne viendrait à l’idée de personne de s’offenser sur le plan moral de la présence de ces volatiles.

Quoique :  propagande  de comportements hétérosexuels stygmatisante pour les minorités, ça pourrait le faire ….

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*