Edouard Philippe Premier Ministre UMPS !

Voilà c’est fait après une longue attente …

Pourquoi cette mise en scène ?

Pour donner à croire que cette désignation d’un énarque peu connu, lobbyiste d’Areva, député sortant, vient d’être faite maintenant à la suite de compromis laborieux ?

Alors qu’Edouard Philippe, ancien encarté du PS, ancien militant auprès de michel Rocard est un fondateur de l’UMP proche d’Alain Juppé, porte-parole de sa campagne à la primaire de la droite, à l’époque où l’élection d’Alain Juppé semblait assurée était placé pour se voir confier un poste de premier plan dans le futur quinquennat.

Pressenti par sa participation au groupe Bilderberg  (ni de droite, ni de gauche,) de personnalités réunies en 2016 à Dresde (Allemagne), du 9 au 12 juin 2016, en compagnie de Laurent Fabius.

Peut-on envisager que sa désignation comme premier ministre était prévue de longue date mais avec un autre président mais que l’épisode Fillon organisé par des forces contraires, propulsant ce dernier au second tour de la primaire par l’habile siphonage des suffrages Lemaire à l’occasion de résultats de sondages de dernière minute mirobolants, se terminant cependant par la contre-mesure efficace du peneloppegate, gardée en réserve, a perturbé cette trajectoire prédéterminée qui vient d’être rattrapée au prix d’un ralliement au président innattendu qui doit apparaître spontané et individuel.

Ou bien le retard impressionant de cette nomination d’un nom pourtant évoqué, est-elle signe de la formidable confiance d’un Macron en sa capacité de persuasion, et de son entêtement jusqu’au dernier moment à vouloir dès avant les Législatives, rallier à lui Alain Juppé comme premier Ministre pour faire exploser le parti de droite « Les républicains », quite à faire mentir son aspiration à rester le maître des horloges, ou du moins exprimant ainsi, non son respect du temps, mais sa prétention jupitérienne à commander les pendules !

Publié dans General | Marqué avec , | 7 commentaires

Pourquoi la loi électorale présidentielle est obsolète et inadaptée.

Condorcet l’avait déjà mis en évidence il y a longtemps, le résultat d’un vote ne dépend pas que des préférences du corps électoral, mais aussi de la méthode de vote. Le système présidentiel français actuel de la Vème République à … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Macron élu résultats du second tour officiel

Ce résultat attendu depuis longtemps, jusqu’à ce qu’il soit proclamé, signifie l’impossibilité de revenir en arrière et de voter utile en connaissance de cause. Pour l’électeur heureux de sa situation et donc de celle de la France, convaincu par le … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Vers un 2ème quinquennat Macron ?

Oui, selon toute vraisemblance Emmanuel Macron sera élu dimanche prochain.
Il entamera alors son deuxième quinquennat, lui qui était déjà à l’Elysée 5 ans avant, acteur de l’ombre, puis officiellement en charge de l’économie à la vue de tous, ne quittant ce rôle proéminent à défaut d’être présidentiel, que quelques mois seulement avant l’échéance, afin de terminer sa charge en marche vers le pouvoir jupitérien.
L’Enarchie sera respectée, éliminant les Le Pen, Fillon, Mélenchon, élus placés qui n’en font pas partie, continuant une belle continuité depuis VGE, seuls Miterrand de l’ancien monde et Sarkozy en constituant les exceptions à ce jour, saluant la participation pour l’honneur de deux anciens, trop précurseurs ou trop réveur.
Le dernier débat a révélé l’avantage de cette formation ou sélection, assurant une maitrise du discours donnant l’image d’un présidentiable, malgré la vacuité du contenu, face à une contradictrice, qui s’est sans doute trompée de stratégie ou de contexte cherchant à provoquer comme Ségolène face à Nicolas, la desrabilisation qui ne se produira pas, au risque d’apparaître comme inutilement aggressive et potentiellement incompétente.
La continuité dans le changement, il continuera ainsi la politique qu’aurait aimé faire son officiel prédécesseur chantre du changement.

Le changement c’était il y a 5 ans, ça l’est encore aujourd’hui, c’est toujours maintenant.

Mais ce premier quinquennat inachevé de son propre aveu car empêché, par une majorité un brin frondeuse, et l’absence de pédagogie auprès des français, pourra-t-il se poursuivre, au delà des législatives si aucune majorité adapté ne se dessine ?
Les français auraient-il eu l’innocente malice d’éliminer succesivement tous les prétendants sérieux à la magistrature suprême, pour y placer un individu sans poids personnel, élu par défaut, afin de réduire le pouvoir présidentiel extraordinaire, souvent mal employé et se complaire dans les délices de la cohabitation, règlant par ce choix, les défauts de la constitution et du système électif amendé de façon brouillonne par la réforme du quinquennat et l’inversion du calendrier des élections !

Publié dans General | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Hollande marionette de Macron !

Hollande Macron Quelles relations ?

Hollande marionette de Macron

Certains pensent qu’Emmanuel Macron, candidat théatral, au caractère souple, propulsé sur le devant de la scène, présente les caractéristiques d’une marionette, et serait le golem fabriqué par François Hollande, qui lui aurait échappé.

Mais n’oublions pas que celui qui aurait eu sa carte du parti socialiste dans les années 2006-2009 adoubé par Attali, aurait été présenté à Hollande par Jean-claude Jouyet, deux personnages actifs dans le quinquennat Sarkozy et serait devenu le conseiller économique de Hollande avant son entrée en fonction.
C »est à dire qu’une étoite relation s’est constituée alors, fascination du président pour son jeune conseiller et suggestions successives du CICE et du pacte de  responsabilité, élaborés dans des cercles restreints et difficilement sortis de la tête de Hollande qui ne semble pas avoir eu une vision personnelle précise des matières économiques.
Même la divine proposition de campagne de taxer exceptionnellement les revenus supérieurs à 1 million d’€ par an  (et non par mois comme le candidat a hésité) ne taxerait pas un Emmanuel Macron dont les revenus primes incluses n’excédaient pas 700 000 €.

Il résulte de cette analyse que c’est plutôt Hollande qui s’est retrouvé en position de manipulé, marionette au  bon soin de son manipulateur de proximité : Emmanuel Macron.

Initialement dans l’ombre, mais connu des initiés, dès le début du quinquennat (cf avec qui françois Hollande gouverne), E.M.  a été propulsé sur le devant de la scène pour remplacer sa marionette.

 

Publié dans General | Marqué avec , , | Un commentaire

Le détail d’Attali Whirpool !

Il n’a pas utilisé ce terme, mais traiter d’anecdotique le licenciement annoncé des travailleurs de l’usine Whirlpool d’Amiens, patrie d’Emmanuel Macron, n’est pas une faute de langage, pour ce qu’il considère comme n’étant pas du niveau du président de la … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

La Chutzpah d’Emmanuel Macron, récompensée à 24 % pour ce candidat soutenu par Attali, Bergé, Cohn-Bendit .. et maintenant le CRIF.

(c) Reuters http://www.lejdd.fr/Politique/Bains-de-foule-pour-Hollande-et-Macron-au-diner-du-Crif-849413

Image à 3 :  comment l’ex secrétaire général adjoint de l’Elysée et conseiller très proche, traite le Président de la République ( sous le regard de son épouse ?)

Quel beau résultat d’une parfaite organisation, et d’une audace personnelle évidente. Qui il y a un an aurait donné une chance sérieuse à la démarche de cet homme encore jeune, jamais élu, et peu connu du grand public, tout au plus l’aurait on qualifiée de maneuvre habile au profit du futur candidat Hollande pour rallier des jeunes et des électeurs de droite afin de constituer un matelas de supplétifs tant nécessaire.

Pour réussir en politique il vaut mieux être beau, et par les temps qui courent être jeune ne fait pas de mal, savoir garder une voix grave c’est semble-t-il plus difficile en fin de meeting.

L’affirmation de soi, quitte à surprendre !  Une organisation parfaite, en particulier dans le calendrier,  l’échelonnement et la progressivité des actes, témoigne d’une planification redoutable.

Tout d’abord se faire connaître des patrons et du milieu économique voire des média par des contacts discrets en tant que secrétaire général adjoint de l’Elysée, valorisant son accès étroit au Président.

Surtout se faire connaître du grand public et donc des électeurs en tant que ministre des finances, poste déjà utilisé  à cette fin par VGE,  ministre du général de Gaulle, anticipant la mort de Pompidou, par des causeries au coin du feu, de nos jours il s’agit plutôt d’apparaître dans les émissions de Canal.

L’introduction de mesures symboliques, mais sympathiques, comme les cars de ligne à bas prix, contribuant cependant à l’endettement des transporteurs routiers régionaux auprès des banques, pour importer des autocars allemands aux standards modernes, et les assujettir en franchise à une billeterie Internet allemande déjà rodée, tout en augmentant les gaz à effets de serre de nos déplacements,  en fragilisant l’équilibre économique de la SNCF et en versant une obole aux sociétés privées d’autoroute.

Négocier au nom de l’Etat avec les sociétés d’autoroute, mais se prévaloir du secret des affaires pour en dissimuler les dispositions exactes.

Montrer une grande sollicitude du débat parlementaire tout en évitant d’être le parrain d’une loi sur le travail.

Lancer un mouvement politique dans l’ambiguité la plus  totale, quant à une éventuelle candidature, mais outil suffisament personnel, pour lui attribuer ses propres initiales.

Et Merde !

(pour un homme de théâtre ça porte chance dit-on c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses proverbe auvergnat)

Le positionnement est habile, ni droite ni gauche, ou droite et gauche à la fois, positionnement risqué et qui jusque là n’a pas souri à grand monde. Mais positionnement original, décalé, apte à attirer les décus et les nouveaux venus. De plus comment apparaître sincère et faire autrement ?

Passer pour un homme du peuple alors que l’on sort de l’ENA ? pour un homme de gauche alors qu’on a gagné 3 millions d’€ en 4 ans à la Banque Rothschild ?
Passer pour un homme de droite sous prétexte qu’on est pas socialiste, mais alors que l’on est l’un des conseillers intimes du président socialiste, secrétaire général adjoint de l’Elysée, plus au fait du pacte de responsabilité que le premier ministre avant de réussir à se faire nommer ministre de  son gouvernement.

Tel Batman, le super Héros a une essence de chauve-souris comme dans la fable de la Fontaine.

Utiliser son poste au gouvernement pour peaufiner sa stature d’homme politique, et assurer repas, entretiens et déplacements.

Rester au gouvernement pendant les vacances où il ne se passe rien, afin de bénéficier de la couverture médiatique de VSD et Paris Match, en tenue de plage, avec Madame, suscitant l’intérêt des français pour un jeune ministre, jeune homme autrefois déjà pressé, victime possible et consentante d’un détournement de mineur par personne ayant autorité qui,  20 ans après sa majorité, ne peut faire l’objet de poursuite.

Démissioner de soi-même avant (ou afin ?) d’apparaître en conflit avec le gouvernement et le Président, assez tôt pour en apparaîttre dissocié quelques mois après lors de l’élection.

Laisser au Premier Ministre Manuel Valls le soin d’apparaître comme le fossoyeur de la candidature Hollande après la primaire ayant plébiscité Fillon comme candidat assuré.

Ecrire (?) et surtout publier un livre « Révolution », ouvrage programmatique, qui laisse l’analyste sur sa faim, et dont le nom rappelle les paroles de Lampedusa  » Il  faut que tout change pour que rien ne change ».

Récolter de l’argent notamment à l’étranger, mais aussi impliquer des bénévoles en présentant le mouvement comme hors des partis politiques classiques.

Comptabiliser des inscriptions gratuites sur internet comme des adhésions.

Pour constituer le programme la méthode est simple, il ne s’agit pas d’avoir de convictions, ni de vision ou d’analyse approffondie, mais d’envoyer les équipes de bénévoles rapporter les questions et les réponses que les gens veulent entendre, puis les rassembler en sachant les présenter sous leur meilleur jour.

Pour les retraites par exemple il ne s’agit pas de dynamiter les régimes spéciaux, ou de reculer l’age de la retraite, mais sous prétexte de « pour chaque euro cotisé le même droit à cotisation pour tous » de comptabiliser des points ..  pas d’engagement mais le résultat sera le même,  rejoignant des positions vues chez NKM, qui se flatte elle aussi d’avoir démissioné de son corps d’origine.
Pour l’assurance chomage, la suspension de l’allocation en cas de refus d’offre raisonnable, enlève toute consistance à l’extension généreuse aux salariés démissionnaires tout les 5 ans, qui se verront plus difficilement proposer des départs négociés.

Provoquer des ralliements, y compris de membres du gouvernement avant le premier tour en évitant  d’insister sur les plus problématiques comme celui de Manuel Valls au mépris de ses engagements de primaire.

Distribuer à quelques jours du vote des millions d’exemplaires d’une petite brochure programme en couleurs de 32 pages, alors qu’aucun autre candidat ne fait de même.

Passer en tête au premier tour, alors que les sondages et même les premières estimations le donnaient au coude à code dans le groupe des 2 premiers, devançant Filllon de 4 %, éliminé à 1,5 % de la qualification, pour fêter avec les siens à la Rotonde,. après une échapée filmée en direct à moto depuis son QG, jusqu’au théatre réservé pour se faire acclamer par les siens avec une brève apparition de son épouse dans une mise en scène présidentielle digne d’une élection finale américaine.

Garder une autorité totale sur les investitures pour les prochaïnes légistatives, au sein d’une commission ad hoc, au fonctionnement obscur, non soumis aux délibérations démocratiques de partis constitués.

Faire preuve de leadership, devenir un grand Conducator, et attirer les followers en jouant du pipeau comme dans les contes l’on fait de la flûte pour amener les Lemmings en marche, en file indienne, vers leur destin.

Rastignac doué venu du Nord conquérir Paris, pour bâtir une France nouvelle.

Bravo vous êtes sur la bonne voie.

 

 

 

 

 

 

Publié dans General | Marqué avec , | Un commentaire

Macronitude canot de sauvetage de l’UMPS !

Plus le scénario avance et plus la fuite des politiques s’accélère à la mesure de la prise de conscience de l’échec annoncé des candidatures Fillon et Hamon, issues des primaires organisées par les partis institutionels de l’UMPS qui ont gouverné … Continuer la lecture

Toutes les galeries | 2 commentaires

Asselineau, pourquoi ce black-out des médias ?

François Asselineau est un homme d’expérience animé par une réflexion cohérente et investi en politique depuis un certain temps déjà qui cherche à fédérer ceux qui veulent le rejoindre autour de l’UPR créée bien avant le mouvement en marche.

Bientôt avec l’obtention de ses 500 parrainages il pourra avoir accès aux temps d’antenne égalitaires réduits à la dernière phase de la campagne électorale. Mais « petit candidat » il n’aura sans doute pas le même accès pendant la phase initiale, pondérée par les représentations parlementaires et les sondages, depuis l’évolution récente de la loi.

Par son CV et ses capacités d’expression sur des sujets politiques de fonds, il devrait depuis longtemps intéresser les journalistes politiques, ou au moins les plus curieux, si ceux-ci considéraient vraiment le débat d’idées avant la tambouille des intrigues personnelles.

Or il n’en est rien et même l’apparente neutre Wikipedia s’est permise de censurer l’existence de sa page !

Le traitement différentiel par rapport à celui d’Emmanuel Macron est instructif, quand à la réalité d’un candidat anti-système.

Publié dans General | Marqué avec , | Un commentaire

BAYROU, un égarement téléphoné … ?

Le rallié à Macron est-il victime d’un égarement momentané de son téléphone ?
S’agit-il d’un geste manqué involontaire dans l’agitation d’un salon de l’Agriculture ?
Curieusement, celà intervient au plus fort de la crise de Fillon, le jour où il annonce sa convocation chez le juge, au moment où des reconfigurations politiques sont à l’oeuvre, avec les contacts discrets afférents.
L’histoire officielle est banale, mais curieuse.
Si vous avez égaré votre iphone 6, peut être dans un taxi, n’est-il pas plus facile de téléphoner à son numéro pour se le faire livrer après la fin de la prochaine course ?
Appeler la police, si l’on est pas la reine d’Angleterre, c’est que l’on soupçonne un vol, crapuleux ou une tentative de destabilisation ou d’espionnage.
Ce n’est pas la première fois que l’on invoque l’intérêt de services secrets pour les élections présidentielles française. L’équipe Macron se répandait partout l’autre semaine d’attaques nombreuses sur leur site, provenant d’Ukraine, ce qui est le quotidien de nombreux sites les plus divers, alors que le candidat poursuivait cependant ses négociations téléphoniques avec Bayrou depuis l’Angleterre.
Mais celà pourrait concerner une opération plus humaine et plus physique consistant à subtiliser et échanger briévement avec plus ou moins de succès, l’objet contenant les numéros des contacts, des appels reçus ou envoyés, les contenus et horaires des textos échangés, notamment avec Macron avant le ralliement, voire l’activité Internet, et les documents échangés, des traces GPS ou des photos non récupérées à distance, voire l’installation d’une application furtive.   La disparition ayant été signalée à la police et aux médias, elle n’est plus niable. L’heureux dénouement annoncé, une coque retrouvée dans le taxi et le téléphone dans le sac du client suivant, un habitué, Maire breton PS en voyage à Paris, qui ne s’en est aperçu que sur l’insistance de la police, laisse perplexe, mais assure que la disparition a duré plusieurs heures, le temps nécessaire à un black-out de communication ou à l’extraction des données intéressantes. Quand à savoir s’il s’agit d’une opération privée, d’une officine, d’un service action en territoire national, ou d’un honorable correspondant du BND pour un sponsor …Le Télégramme

Publié dans General | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Et si on votait TRUMP ? (Nathalie Trump) en mai 2017

Devant la décomposition du paysage politique en France, nombreux sont ceux qui ne savent plus pour quel candidat voter.
La tentation de voter blanc notamment au second tour en démange plus d’un.
Mais les votes blancs ne sont pas comptabilisés de manière identifiée.

La seule solution est de présenter un candidat qui s’appelle Blanc et nous pourrons alors voter blanc pour être comptés dans les résultats.

Mais quel Blanc choisir ? une personnalité connue serait le mieux, mais un personnage politique comme Christian Blanc ne peut faire l’affaire, car il n’est pas assez blanc (neutre). Un meilleur choix serait Michel Blanc, comédien connu et pas homme politique.

Mais dans le contexte d’exaspération qui souffle depuis le Brexit et l’élection de TRUMP au Etats-Unis, Quelle jouissance de pouvoir glisser un bulletin TRUMP lors des prochaines élections présidentielles françaises.

Donald, le plutocrate, n’est pas français, direz-vous, mais n’existe-t-il pas de personne en France, française, s’appelant TRUMP ?

Faites un peu de recherche avec votre moteur de recherche favori, en se focalisant sur les annuaires ou réseaux sociaux et vous trouverez.

Alors Elus de toutes régions, de tout bords, pensez à vos électeurs déboussolés, soutenez une candidature TRUMP aux prochaines élections présidentielles !

Publié dans General | Marqué avec , , | 2 commentaires

Au pilori, il se tortille le Fillon !

François, n’a rien à se reprocher, semble-t-il, mais craint l’annonce de sa comparution devant les juges, habilement placée 2 jours avant la date limite de dépôt des candidatures.

Il s’était un peu avancé lors de la primaire, arguant qu’il ne se présenterait pas, lui, s’il était mis en examen. Clamant son innocence et réclamant prompte justice d’une accusation injuste, il s’étonne depuis d’un traitement rapide par la justice, surtout que l’enquête se poursuit. Puis ses avocats ont laissé entendre que le parquet saisi n’était pas qualifié, préparant depuis plusieurs semaines l’opinion à une attitude de poursuite quoiqu’il arrive ….

Il semble cependant que le navire touché dans ses oeuvres vives tangue de plus en plus.

Les rats quittent le navire, l’UDI ou Le Maire, seront-ils fascinés par Macron ?

MAM, candidate aura-t-elle les 500 signatures pour apparaître comme un recours, de dernière heure, prévoyant un retrait final ?

Les présidents de la république française sont bien souvent également d’anciens ministres de l’Intérieur : Sarkozy, Chirac, Mitterrand.

Publié dans General | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Comment BAYROU s’est fait MACRONisé !

Emmanuel Macron est un fameux hypnotiseur, s’étant déjà emparé de l’esprit de François Hollande dès le début du quinquennat au point d’en être de fait le conseiller économique de l’ombre avec la réussite que l’on sait. Alors que François Bayrou, candidat récurrent à l »élection présidentielle, et homme politique expérimenté et raisonnable, avait dès le mois de septembre fustigé les liens d’Emmanuel Macron avec les forces de l’argent, et souligné sa consistance d’hologramme, puis suite aux deux primaires voyait un espace dégagé au centre par la désignation de Benoït Hamon ex frondeur, d’un côté et François Fillon de l’autre dont le programme anti-fonctionnaire et initialement drastique pour la santé ne pouvait recueillir son soutien au contraire de celui d’Alain Juppé, alors qu’ainsi une chance unique s’offrait à lui pour une quatrième tentative, il a suite à une rencontre avec Emmanuel Macron succombé à son pouvoir de séduction lors d’une semaine où ce candidat à la présidence de la République, à la recherche du vote algérien se répandait à l’étranger sur le crime contre l’humanité commis par la France lors de la colonisation.

Après le ralliement de François de Rugy, parjurant son engagement de primaire, pour faire bonne mesure et que la fête soit totale, François Bayrou a tenu à annoncer son alliance lui-même le jour du dîner du CRIF où sont convoqués les hommes politiques agréés au plus hautes fonctions, dans ce pays de la loi de 1905, qui s’y prêtent de bonne grâce comme Fillon, Hamon, Hollande ou Macron, et où ces deux derniers se porteront l’accolade en signe de continuité politique, dans un mélange de connivence et de traitrise.

Le jeu de massacre  des candidats putatifs sérieux nécessaire à ce résultat est presque achevé :
Nicolas Sarkozy
Alain Juppé
François Hollande
Arnaud Montebourg
Manuel Valls
François Bayrou

Il ne reste que François Fillon touché par une torpille du Canard sous la ligne de flottaison, et qui est toujours vivant.

Les primaires sont une belle chose : aujourd’hui les sondages prévoient au deuxième tour un duel entre deux candidats qui n’y ont pas participé !
Toute la préparation médiatique est optimale pour fourguer maintenant au citoyen électeur un produit Macron, inconnu il y a 2 ans, dont le programme encore à paraître est l’objet d’une optimisation marketing évidente, avec le souci d’apparaître comme l’adversaire optimum de la candidature Le Pen.
L’incertitude sur le résultat des urnes n’a jamais été aussi grande, accrue par l’absence d’équipe gouvernementale préparée, et l’imprévisibilité extême d’élections législatives au calendrier inversé si la victoire présidentielle n’a comme on peut le prévoir actuellement le soutien d’aucun parti de gouvernement, objet habituel de l’alternance.
Le constat de la faillite des institutions est patent. Comment un énarque, banquier d’affaire, présent encore au gouvernement il y a moins de 6 mois, qui avait l’oreille du président, peut-il se présenter comme un candidat d’alternance anti-système ?
Il n’y a pas d’alternative nous disait-on, du temps de Thatcher, mais le Brexit et Trump sont passés par là, si le choix proposé est entre la continuation dans un libéralisme mondialiste européen à marche forcée, et  une option pour plus de protection sur une base nationale, la question binaire a du sens, mais de même que Jean-Marie n’a pu accéder au second tour que parce qu’on ne l’attendait pas, Marine ne peut sans doute être élue que si l’on reste persuadés qu’elle ne peut pas l’être. Comme pour Trump.

Il faut sans doute s’attendre à la publication de sondages montrant son élection possible.

 

 

Publié dans General | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Pourquoi Donald Trump deviendra POTUS aux élections américaines !

Cet évènement est étonnant mais largement prévisible. Il ne faut pas sous-estimer la puissance de l’humiliation dont on voit aussi les effets bien ailleurs. L’électeur américain, auquel il reste encore le droit de vote entend le manifester. Après le Brexit, … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

TGV accident Eckersheim : Un tracé à l’économie !

Ttracé TGV EckersheimIl n’est pas nécessaire d’être un grand spécialiste pour voir que le raccordement d’une ligne à grande vitesse doit se faire avec un tracé compatible de la grande vitesse, ce qui n’est pas le cas ici pour des raisons évidentes d’économie, qui ont du être soigneusement évaluées compte tenu de la présence du canal qui ne permet pas un tracé de raccordement à grand rayon de courbure sans nécessiter des coûts importants.

L’accident était donc inévitable, aujourd’hui ou plus tard, c’est tout l’intérêt des procédures d’essai de mettre en évidence les risques pris et peu à peu oubliés par une légende d’absence d’accident sur plusieurs décennnies, comme pour Concorde.

Publié dans General | Laisser un commentaire

Réunion en congrès à Versailles : Vers une déclaration de guerre ?

Le chef de l’Etat français a décidé seul d’intervenir au Mali, prouvant ainsi un esprit de décision dont certains doutaient. Depuis 4 ans il anime une position française sur la Syrie dont l’objectif évident est de changer le régime de cet état souverain, multipliant les déclarations prophétiques, mais apparemment non auto-réalisatrices, soutenant sans-doute les forces diverses de déstabilistion mises en oeuvre dans ce dessein.
Comme la guerre froide a été gagnée en Afghanistan par le choix occidental d’y déployer des forces islamiques, sans initialement y intervenir militairement, il pouvait être envisagé d’avoir recours au même stratagème pour ce but essentiel à la sécurité de la France qui avait reçu ce dictateur de longue date, à l’instar de Khadafi, avec les plus grands honneurs à une fête nationale récente. Tout ne s’étant pas déroulé comme prévu, le pays se trouve englué dans une série de frappes aériennes en Irak et maintenant en Syrie, d’ampleur limitée, justifiée comme pour les bombardements en Lybie de son prédécesseur par des motivations humanitaires.
Suite à l’intervention militaire directe de la Russie, le choix des cibles s’est trouvé diversifié, y compris en Syrie, avec pour conséquence l’éxécution extra-judiciaire supposée de nationaux d’un pays qui se targue de refuser la peine de mort à son système judiciaire, et traite chaleureusement un pays qui l’applique au sabre en public et finance généreusement ses exportations d’armes vers une dictature issue d’un coup d’état, dans un pays où la révolution mérite bien son nom puisqu’elle est complète, c-à-d après un tour complet revenue au point de départ.
Envoyer le porte-avion pour une gesticulation supplémentaire c’est possible, mais guère au delà.
L’aventure militaire sied au président, lui réussit mieux que ses annonces économiques, mais a-t-il vraiment mesuré le risque qu’il fait courrir à la population ? ou a-t-il benoitement cru aux propos rassurants des responsables de ses services de police ?
A l’heure où les évènements récents montrent la faillite de la posture vigipirate renforcé à protéger les parisiens !
Pour faire la guerre il vaudrait mieux pouvoir la déclarer, et transférer la responsabilité à la nation si possible, à sa représentation parlementaire au moins.

Il convient donc, en démocratie de disposer d’une écoute favorable, comme après le 11 septembre ou Pearl Harbour,  d’exploiter rapidement l’évènement, en en amplifiant l’impact, fermeture des lieux d »étude, des mairies, de Disneyland, cinémas, musées, certaines stations de métro,  interdiction de toute manifestation ou rassemblement, deuil national de trois jours, minute de silence   …..

Pourquoi réunir l’Assemblée Nationale et le Sénat en Congrès à Versailles, formation nécessaire aux modifications constitutionelles, si ce n’est pour, dans l’urgence et l’émotion, déclarer la guerre, obtenir des pouvoirs exceptionnels, changer de régime !

Il n’est en fait possible cf. référence que de modifier la constitution, ratifier l’adhésion d’un nouvel état à l’UE sans référendum, ou écouter en silence un discours du chef de l’Etat suivi éventuellement d’un débat hors sa présence.

La solennité de la manoeuvre, permise et déjà utilisée une fois,  par la révision constitutionelle à l’instigation de son prédécesseur, concourre à l’efficacité de la gesticulation présidentielle à l’heure où les facilités de l’état urgence font réver d’une extension sur 3 mois, et où à l’instar du 11 septembre, l’invocation de l’article 5 du traité de l’OTAN, pourrait constituer l’aboutissement souhaité de tels évènements, et permettre un développement militaire significatif en Syrie,  des grandes puissances OTAN et Russie, côte à côte, propice à tout dérapage vers un conflit généralisé de nature à relancer l’économie par la guerre.

 

Le président a parlé, énonçant son désir de modification de la Constitution, ce qui éclaire le choix de ce cadre pour son intervention, précisant l’envoi du porte-avion en méditerrrannée orientale, réduisant ainsi d’une quinzaine de jour sa mise en oeuvre effective, raccourcissant le rotations et acquiescant ainsi de contacts pris pour le survol de la Syrie par l’Ouest !

 

 

 

Publié dans General | Laisser un commentaire

Communiqué sur l’attaque bénie de Paris contre la France croisée

Voilà le communiqué de revendication en français des évènements récents de Paris dont de nombreux média citent des extraits, mais dont le texte ne semble pas accessible par une recherche sur votre moteur de recherche favori car il est sous forme d’image jpg https://pbs.twimg.com/media/CTxC6eHXIAAGXtC.jpg cité par Wikipedia.

Les extraits les plus souvent accessibles sont les suivants :

« pris pour cible la capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe, Paris  ».

« Huit frères portant des ceintures d’explosifs et des fusils d’assaut ont pris pour cible des endroits choisis minutieusement à l’avance au cœur de la capitale française […]. Paris a tremblé sous leurs pieds et ses rues sont devenues étroites pour eux. Le bilan de ces attaques est de minimum 200 croisés tués. »

«  La France et ceux qui suivent sa voie doivent savoir qu’ils restent les principales cibles de l’Etat islamique et qu’ils continueront à sentir l’odeur de la mort pour avoir pris la tête de la croisade. […] Cette attaque n’est que le début de la tempête et un avertissement pour ceux qui veulent méditer et tirer des leçons. »

Le texte intégral du fichier image jpeg (flash infos islamicstate France) est le suivant :

2 Safar 1437

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Allah le Très-Haut a dit : et ils pensaient qu’en vérité leurs forteresses les défendraient contre Allah. Mais Allah est venu à eux par où ils ne s’attendaient point, et a lancé la terreur dans leurs cœurs. Ils démolissaient leurs maisons de leurs propres mains, autant que des mains des croyants. Tirez-en une leçon, ô vous qui êtes doués de clairvoyance. Soûrat 59 verset 2

Dans une attaque bénie dont Allah a facilité les causes, un groupe de croyants des soldats du Califat, qu’Allah lui donne puissance et victoire, a pris pour cible la capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe, Paris.

Un groupe ayant divorcé la vie d’ici-bas s’est avancé vers leur ennemi, cherchant la mort dans le sentier d’Allah, secourant sa religion, son Prophète et ses alliés, et voulant humiliant ses ennemis. Ils ont été véridiques avec Allah, nous les considérons comme tels. Allah a conquis par leur main et à jeter la crainte dans le coeur des croisés dans leur propre terre.

Huit frères portant des ceintures d’explosifs et des fusils d’assaut ont pris pour cibles des endroits choisis minutieusement à l’avance au cœur de la capitale française, le stade de France lors du match des pays croisés la France et l’Allemagne auquel assistait l’imbécile de France François Hollande, le bataclan ou étaient rassemblés des centaines d’idolâtres dans une fête de perversité ainsi que d’autres cibles dans les dixième, le onzième et le dix-huitième arrondissement et ce, simultanément. Paris a tremblé sous leurs pieds et ses rues sont devenues étroites pour eux. Le bilan de ses attaques est de minimum 200 croisés tués et encore plus de blessés ,la louange et le mérite appartiennent à Allah.

Allah a facilité à nos frêres et leur a accordé ce qu’ils espéraient (le martyr), ils ont déclenchés leurs ceintures d’explosifs au milieu de ces mécréants après avoir épuisé leurs munitions. Qu’Allah les accepte parmi les martyrs et nous permettent de les rejoindre. Et la France et ceux qui suivent sa voie doivent savoir qu’ils restent à les principales cibles de l’Etat Islamique et qu’ils continueront à sentir l’odeur de la mort pour avoir pris la tête de la croisade, avoir osé insulter notre Prophète, s’être vantés de combattre l’Islâm en France et frapper les musulmans en terre du Califat avec leurs avions qui ne leur ont profité en rien dans les rues malodorantes de Paris. Cette attaque n’est que le début de la tempête et un avertissement pour ceux qui veulent méditer et tirer des leçons.

Allah est le plus grand.
Or c’est à Allah qu’est la puissance ainsi qu’à Son messager et aux croyants. Mais les hypocrites ne le savent pas. Soûrat 63 verset 8

Par sa forme un tel texte émis rapidement, donne l’impression d’être un patchwork entre des parties convenues préparées à l’avance et de bonne qualité de langue et orthographique avec un souci fin de l’accentuation correcte et une adaptation à la va-vite,  non relue par un correcteur professionel, voire même par un francophone natif.

Des tournures de phrases hasardeuses, font immanquablement penser à l’usage sur certains membres de phrases de traduction automatique, à partir d’une autre langue, en passant éventuellement par l’anglais pour laquelle il n’y a pas de texte officiel.

Le bilan, forcément mis à jour garde des traces de cette approximation dans l’expression, même dans la saisie de la ponctuation, signe de l’usage d’un éditeur de texte.

Le Bataclan, ne reçoit pas de majuscule, sans que celà soit un signe volontaire de mépris.

Quelques inexactitudes sont à relever, la mention du dix-huitième arrondissement, correspond-elle à un véhicule trouvé depuis, ou simplement à la méconnaissance du découpage de l’agglomération parisienne, et le rattachement du stade de France au 18ème arrondissement sur une carte de l’internet ?

200 croisés tués n’est-il pas l’interprétation innocente mais abusive d’un nombre de victimes donné dans un rapport de presse initial.

La mention des huits frêres portant des ceintures d’explosifs et des fusils d’assaut, est d’une grande précision, et correspond au nombre d’attaquants donnés pour neutralisés à l’époque du communiqué, mais ne correspond plus au nombre actuel limité à 7.

Le nombre initial de 4 assaillants neutralisés au Bataclan dont 3 avec leur ceinture, ne correspond-il pas à ce total de huit dont on a ôté les 4 dont la neutralisation à l’extérieur était déjà préalablement connue ? Correspondrait-il à une neutralisation d’un non porteur de ceinture, qui se serait avéré ne pas être un membre du commando et figurerait dans la douzaine de victimes non identifiées ?

L’opération ayant été accomplie par 3 équipes distinctes, serait- il  possible, qu’elles aient comporté toutes le même nombre d’intervenants : 3 ?

 

 

Publié dans General | Laisser un commentaire

GPS : le scalp du bus Bilbao Amsterdam

La localité de La Madeleine près de Lille a été le cadre d’une nouvelle démonstration spectaculaire des risques apportés par les nouvelles technologies mal maîtrisées. Les 6 jeunes espagnols sans défense, grièvements blessés sur les 58 participants à ce voyage … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Marche des fiertés LGBT Q : Les tapettes derrière les rois de la pédale.

Le Quartier Latin était envahi samedi après-midi par un rassemblement festif de soutien et d’adhésion en direction de la République. Ce rituel, maintenant traditionnel, manifestation de la déliquescence des moeurs de la société française, en l’honneur des lesbiennes, gays, bis, … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Air Products : Tête décapitée et drapeau Islamique à Saint-Quentin Fallavier

Une nouvelle opération psychologique vient d’avoir lieu près de Lyon, à 9 h 50 sur une cible qui n’est pas protégée, car site industriel dans une zone logistique, la plus grande d’Europe, choix d’une usine de gaz (site Seveso) pour … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Valls en Falcon : Un supporter catalan à Matignon ?

Poitiers Berlin aux frais de la République avec deux de ses enfants, en abandonnant l’écoute des socialistes à leur congrès, est-ce bien répondre aux obligations de sa charge de Premier ministre, pour un entretien avec Michel Platini à son invitation (Barça étant en finale) dans le cadre de l’organisation footballistique Euro 2016 pour l’année prochaine ?
Oui, car s’il s’était fait offrir le voyage par la FIFA, que n’aurait-on pas hurlé au soupçon de corruption, bien que celà n’aurait rien coûté à l’Etat, comme certains aiment à se disculper.
Doit-il rembourser le voyage de ses enfants dont la nécessité de la présence ne peut être justifiée ? Celà n’a pas beaucoup de sens, dans la mesure où leur présence n’a pas causé, apparemment, de dépenses supplémentaires, c’est l’avantage des voyages privés en Falcon.
Mais ce voyage était-il nécessaire ?
indispensable ? incontournable ?
Alors que le président reçoit aujourd’hui, mercredi à Paris, à peine quelques jours aprés, le même Platini avec le préfet Lambert ?
Evidemment non !
A moins que la motivation profonde de celui qui a dit : Le Barça représente quelque chose de très fort, cela va au-delà du foot. C’est mon club , soit justement d’initier ses rejetons à l’enthousiasme identitaire de supporter un club de Barcelone lors d’un match, voire s’y adonner lui-même ce dont l’intéressé se défend, bien que cette passion n’était pas cachée lors de sa nomination.
Dont acte.
Il ne s’agit aucunement d’une obligation protocolaire, alors pourquoi ne pas échanger quelques mails, voire conversations téléphoniques, ne s’agirait-il pas à la lumière de la démission forcée récente de Sepp Blatter, d’échapper aux écoutes de la NSA à la recherche de preuves de corruption dans les négociations des évènements de la FIFA en recourrant à une rencontre physique, voire en profiter pour un transfert de fonds discret en mains propres (sic) ?
Il pourrait aussi s’agir d’une phase de négociation préalable discrète avant la rencontre à l’Elysée.
Ou alors un redoutable piège médiatique du président pour écorner l’aura de son « premier collaborateur » !
Cette perte du sens des réalités d’un grand communicant devenu grand Vizir le conduit pour apaiser la bronca médiatique à proposer un remboursement mesquin de 2500 € qui contribuera à rééquilibrer le déficit de l’Etat dont les dépenses ont été affectées à hauteur  de 15 à 25 000 € à cette opération.

Publié dans General | Un commentaire

Les pigeons interdits de vol par sécurité par l’Etat Islamique (DAECH)

Il s’agit bien d’une prérogative d’état, applicable sur tout le territoire, mais que l’on ne s’y méprenne pas,   il s’agit bien d’une mesure de sécurité, et non d’une quelconque offense aux croyants à la vue des organes génitaux de ces volatiles, comme il celà est rapporté par les témoins sur place.

Alors que la confédération helvétique a abandonné il y a quelques années pour des motifs inexplicables ses capacités colombophiles en matière de transmissions militaires, cette technologie a fait ces preuves au cours de nombreux conflits comme la deuxième guerre mondiale, et reste un  moyen de communication tout à fait inégalé à l’heure où les puces micro-SD ont avantageusement remplacé les microfilms.

32 Go en 24 H à 1000 Km , celà fait un débit équivalent de 400 ko/s soit bien supérieur à un modem, une ligne RNIS, surpassant certaines liaisons ADSL ou 3G, voire satellite, de plus à l’abri des écoutes de la NSA ou équivalents.

Il s’agit donc d’un impératif de sécurité pour ce nouvel état de contrôler sur son territoire les moyens de transmissions de ses opposants éventuels, autochtones ou infiltrés et de leurs correspondants.

La démarche est rationnelle et l’on notera la maîtrise de l’art de la communication occidental et du double langage, destiné à justifier la décision et emporter l’adhésion, par des motivations morales ou éthiques d’exigence élevée.

C’est aussi un symbole de puissance et de contrôle, dans les  campagnes de ce beau pays de France, seuls les seigneurs importants avaient le droit de posséder un pigeonnier, dont l’importance témoignait de celle de son propriétaire.

L’avantage en était également de disposer à tout moment de viande fraîche, en l’absence de congélateur, la ponction sur les ressources céréalières s’effectuant sur les champs aux alentours.
La prohibition serait-elle signe de disette alimentaire ou d’intermittance électrique ?

Les mesures  adoptées sont toutefpis moins drastiques dans  les pays où l’élevage constitue une pratique traditionnelle comme en Chine.

Dans nos contrées comme la métropole Parisienne l’élevage des pigeons est depuis longtemps interdit  et leur nourrissage sanctionné, on ne risque pas de voir les opposants politiques ou les éléments infiltrés y recourir pour leurs transmissions comme au temps où Georges Marchais soupçonné d’une telle pratique lors d’une manifestation avait du mettre toute sa conviction  pour prétendre que les volatiles étaient destinés à rejoindre les petits pois pour sa consommation personnelle.

Les pigeons sauvages y sont combattus, génocidés ou gentiment déportés , le prétexte en est la beauté des bâtiments, les précautions sanitaires, au mépris de l’équilibre psychologique des vieux habitants d’un univers urbain minéralisé.

Il ne viendrait à l’idée de personne de s’offenser sur le plan moral de la présence de ces volatiles.

Quoique :  propagande  de comportements hétérosexuels stygmatisante pour les minorités, ça pourrait le faire ….

Publié dans General | Laisser un commentaire

A400M Crash test incendie d’un avion en fibre de carbone grâce au pylone électrique lors d’un vol d’essai à Séville !

Le samedi 9 Mai, lendemain d’un jour férié en France à Toulouse, a été conduit un premier vol d’essai sur l’A400M n°13 destiné à la Turquie, à la sortie de son usine d’assemblage de Séville.
Ce vol est effectué par un personnel navigant d’essai constructeur, à partir d’une plateforme disposant de moyens et caractéristiques adaptées à cet effet en liaison et complément avec Toulouse.
Il ne s’agit pas d’un vol de routine, et des défaillances peuvent être rencontrées, quoiqu’une routine des essais en vol ait pu s’installer pour un avion produit en série, bien qu’il ne satisfasse pas encore ses objectifs de programme.
A l’issue d’un processus de développement et de fabrication sous assurance qualité, ces quelques vols avant la livraison client prévue en juin ont pour seul but d’en sanctionner le succès.
En l’occurrence une amélioration de la capacité de vol tactique à basse altitude faisait l’objet d’une modification notamment logicielle dans la gestion des moteurs et du carburant pour optimiser le centrage.
Il s’agissait donc d’une activité de développement.
Le déroulement du vol de ce quadrimoteur mettra en évidence peu après le décollage une perte de puissance simultanée sur 3 moteurs, que l’on semble pouvoir attribuer à un défaut d’alimentation en carburant, mettant en évidence le caractère totalement illusoire de la redondance des moteurs, en présence d’un point de défaillance commun dans la conception des FADEC/ECU utilisant le même logiciel, programmés par la même équipe, en l’absence de tout mode secours.
L’A400M, avion militaire, n’est pas un avion de combat et ne dispose pas de sièges éjectables pour son équipage.
Il est cependant prévu pour atterir sur des terrains sommairement préparés et un avion même sans puissance moteur peut encore manoeuvrer et dispose d’une finesse suffisante pour se poser dans des champs.
La trajectoire suivie par les pilotes ne lui a pas permis de retourner sur la piste mais lui a permis d’éviter une usine d’embouteillage d’une boisson américaine bien connue. Qu’en aurait-il été si le vol d’essai avait eu lieu à Toulouse à l’agglomération étendue ?
Le développement économique de la région de Séville, outre l’implantation de l’usine Airbus a eu aussi pour corrolaire le développement de centrales solaires et le déploiement anarchique de lignes à haute tension aériennes avec leurs pylones, dans toute la région, probablement pour des raisons de coût, sans considération pour l’activité aérienne, alors que des lignes enterrées auraient du s’imposer !
Les autorisations correspondantes n’auraient pas du être données, au risque de surenchérir l’électricité solaire, au moins le constructeur aéronautique aurait du exiger et payer l’enfouissement des lignes électriques s’il avait l’intention de se servir de la plateforme comme centre d’essai en vol récurrent sans faire courrir des risques inutiles à son personnel.
Telle est la cause et la raison de la mort des 4 navigants d’essais (sur 6).
Ce désastre aurait pu être évité si le programme n’avait pas été en retard, et tout les protocoles d’assemblages conformes à l’état de l’art pour une entreprise industrielle de ce niveau de complexité, appliqués, comme semblait le montrer la description donnée de l’usine de San Pablo :

La troisième et dernière station monte les deux premières parties, de même que le moteur et l’empennage pour achever l’avion.
Assemblant différentes parties, les trois stations sont aussi responsables de la mise en place du système d’alimentation en carburant, de l’équipement électrique, des
pièces hydrauliques, du circuit d’air, etc. A l’issue du montage, l’A400M est acheminé vers une station d’essai qui accomplit plus de 600 tests de fonctionnement. Le contrôle final s’effectue sur une station spéciale mesurant 50 à 100 points avant et après les vols d’essai.

De plus, l’urgence de la livraison de ce premier exemplaire à la Turquie en juillet, n’était elle pas accrue par l’impérieuse nécessité de présenter cet avion au salon du Bourget, dans sa toute dernière version ?
Ce vol d’essai qui s’est terminé tragiquement pour les raisons évoquées ci-dessus, aura permis en vrai grandeur un premier test de crash de l’A400M dont il sera possible de tirer de grand enseignements, s’agissant d’une structure en fibre de carbone dont l’incendie a montré la rapide destruction et disparition, que l’on pourra apprécier quant aux procédures d’évacuation pour un aéronef de transport de troupes militaire en opération et donc susceptible de recevoir le feu ennemi.

Publié dans General | Laisser un commentaire

Comment sauver Palmyre sans utiliser les gaz ?

Le retrait du lion ASSAD de la cité antique de Palmyre, la place à la merci de l’Etat Islamique (DAECH), et laisse la communauté Internationale et l’UNESCO sans armes efficaces pour conjurer l’inacceptable, depuis que la Syrie s’est vue retirée son arme atomique du pauvre, suite aux compromis russo-américain de l’automne 2014, l’ayant sous la contrainte  forcée à adhérer au traité d’interdiction des armes chimiques.  Cette adhésion, suite à une gesticulation médiatique orchestrée, et la mise en conformité réalisée en un temps record à marche forcée, trouve ici son aboutissement, laissant le gouvernement de Damas sans moyen adéquat pour  traiter efficacement la zone sans dommage collatéral aux joyaux culturels préislamiques.  Aucune dissuasion nucléaire venant de membres du conseil de sécurité, ou autre pays doté, n’est d’un quelconque secours en la matière. Aucun engagement au sol massif n’étant envisageable par une coalition occidentale prisant au plus haut point ces trésors culturels, il ne sera rien fait, un combat au sol, long ne pouvant aboutir qu’à une dégradation certaine, voire totale en cas de frappes aériennes classiques  d’accompagnement, comme l’a montré la reconquête de Kobané. Or une attaque aux gaz, après la fuite de la population civile, pourrait en l’occurrence assurer une mise hors de combat, voire assurer un effet létal sur les troupes de l’organisation état islamique tout en minimisant les dégats sur les monuments multi millénaires. C’est ce choix d’intervention qu’à proposé et mis en oeuvre avec succès le GIGN contre les islamistes menaçant en 1979 le régime saoudien, les gazant avec des lacrymogènes ou analogues avant de les exterminer dans les tunnels de La Mecque construits par l’entreprise Ben Laden. La France d’aujourd’hui ne proposera sans doute pas des services de la sorte, ni l’usage de gaz de combat de technologie européenne allemande qui a été prouvée sur le terrain en 1988 par Saddam Hussein, dans un contexte analogue de trouble intérieur, sans contrevenir à la convention de 1925, et mis en oeuvre par des Mirage F1.  Seul Israël, qui n’a pas signé de traité et dispose sans doute de moyens appropriés serait à même de mener une action correspondante, mais n’en a ni la volonté ni la motivation.

 

Publié dans General | Laisser un commentaire

Villejuif, Ville symbole, Un musulman cible des chrétiens !

Villejuif, tout est symbole dans une action de communication, quelle meilleure ville pour envoyer un musulman attaquer des catholiques, religion majoritaire en France, dont le nom sera repris et répété dans les médias. Cet attentat raté ainsi dévoilé peut occuper le devant de la scène médiatique après les naufrages de migrants, renforçant l’inquiétude nécessaire à l’acceptation du projet de loi sur le renseignement, alors que l’effet de sidération de Charlie Hebdo tends à s’estomper.
Curieusement, il ne semble pas que ce soient les dispositions nouvelles de surveillance généralisée du Net qui aient fait défaut, tous les auteurs, Coulibaly, Kouachi, Ghlam étant parfaitement identifiés et mêmes auditionnés par les services !
Les SMS ostensiblement échangés avec la Syrie, donnent maintenant des détails sur le déroulement de la mission, mais ne semblent pas avoir été exploités en temps réel.
Le ministre Cazeneuve réassène le bon fonctionnement de ses services, se retranchant derrière l’application de procédures, dont l’inadaptation est ainsi démontrée, révèlant la confusion des genres, la limitation des procédures policières et juridiques, appliquée à une lutte inter-étatique relevant plus des services de renseignement et de leur moyens d’action  montrant ainsi ici son caractère néfaste.
Il ne s’agit pas d’un acte isolé par un solitaire, les armes ayant été fournies dans une voiture, en quatre exemplaires pour suggérer une équipe nombreuse.

Publié dans General | Laisser un commentaire

Aurélie Châtelain a-t-elle empêché Dimanche à Villejuif Hollande de rééditer Charlie Hebdo ?

Dimanche 19, François Hollande a participé en direct à une émission exceptionelle programmée sur le supplément de Canal Plus, en clair, à partir de 12h 30, c’est à dire au sortir de la messe du dimanche matin, une circonstance inhabituelle, mais extraordinaire pour se trouver au coeur d’un maelstrom médiatique s’il y avait eu un attentat contre une église, lui permettant alors d’apparaître comme recours et père de la nation, à l’instar des évènements de janvier autour de Charlie Hebdo.

Rien ne s’est déroulé suivant ce scénario,  qui se dévoile le mercredi suivant,  par l’arrestation totalement fortuite d’un informaticien de 24 ans, apparemment blessé par  arme à feu, faute peut-être d’avoir pu bénéficier d’un entraînement à leur maniement en Syrie, mais manifestement connu des services de police, surtout depuis son voyage touristique en Turquie en février dernier.
Les détails fournis donnent un éclairage nouveau à la mort d’Aurélie Châtelain, particulièrement mystérieuse jusque là.
S’agit-il d’un grain de sable inopiné à un scénario simple et son implication est-elle fortuite ? Pourquoi son agresseur supposé Sid Ahmed Ghlam aurait-il voulu s’emparer de son véhicule, alors qu’il conservait des armes dans le sien ?
Elle venait juste d’arriver du nord de la France et avait confirmé son arrivée sur FaceBook. Avait-elle vraiment besoin de venir seule en voiture alors qu’elle se réjouissait de faire 20 minutes à pied pour rejoindre son stage dès le lundi ?  Aurait-elle pu être chargée du transport d’armes depuis la Belgique ? Ou chargée d’assurer une discrète surveillance ?
L’attentat devait-il échouer ? soit pour épargner une cible chrétienne, soit parce que le nombre de victimes potentielles serait devenu insuffisant pour provoquer un émoi utile, dans un contexte où le naufrage des 800 migrants d’Afrique polarisait l’opinion ?
Le plan vigipirate n’a jamais protégé  les églises qui à ce jour n’ont pas été visées, ni les universités, même après les évènements au Kenya, la tâche serait trop formidable.
La survie, inédite, pour le moment de l’auteur supposé d’un attentat projeté, permettra peut-être d’en savoir plus.

 

Publié dans General | 2 commentaires

Naufrage de 700 migrants en Libye de Mare Nostrum à Triton

Une grande émotion cherche sa voix dans les média à l’annonce du naufrage d’un chalutier dans la nuit de samedi à dimanche. Peu d’éléments viennent confirmer l’ampleur du bilan évoquée par le HCR et basée sur les déclarations recueillies auprés des 28 rescapés, évaluant la capacité du bateau de 20m jusqu’à 950 passagers.
Le navire apparemmment surchargé, ayant, à l’approche du cargo portuguais détourné en secours, sombré suite à un déplacement des passagers, alors que la majeure partie en était enfermée à fond de cale, il y a peu de chance d’en avoir confirmation en l’absence de recherche de l’épave perdue dans les profondeurs de la méditerranée, qui ne sera pas tentée comme l’aurait été celle d’un avion chargée de passagers payants d’une compagnie aérienne IATA.
Le transport de passagers maritime transméditerranéen est particulièrement meurtrier.
Il n’y a pas d’enregistreur d’accident, pas de balise, pas de liste de passagers, pas de recours et de dédommagement des victimes.
Est-ce parce qu’il s’agit d’un moyen de transport « low-cost » ?
Il n’en est rien, les candidats passagers devant acquiter à l’avance un paiement conséquent avant d’embarquer, variable suivant les conditions de confort et de survie, sur le pont ou à fond de cale.
Il s’agit de candidats clandestins à l’immigration dans l’U.E.

Cette Europe est basée sur un principe de libre circulation interne, totale pour les marchandises et les capitaux, pour les personnes au moins au sein de l’espace Schengen.  Les frontières extérieures sont très perméables aux marchandises, mais sont présentées comme ne l’étant pas pour les personnes à l’exception des touristes, dont l’immigration temporaire est assimilée à une activité économique d’exportation.
Il est souvent reproché aux organisateurs de ces déplacements d’utiliser de vieux rafiots pourris, surchargés, mais n’est-ce pas la seule façon de se procurer un moyen de transport amorti pas trop cher qui ne sera pas réutilisable car échoué, confisqué ou coulé, et en partageant l’investissement par le plus grand nombre, de limiter le coût du passage pour la clientèle ?
Car il ne s’agit pas de transport, mais d’alternative à se lancer en masse à l’assaut de grillage à Ceuta ou Mellila.
Le franchissement d’une épreuve au péril de sa vie, comme le mur de Berlin était l’objet d’un accueil chaleureux en héros.  Mais le flux était plus faible, l’acte témoignage d’une condamnation idéologique, les populations concernées moins allogènes.
La destruction des structures étatiques en Libye à l’initiative d’un médiatique commentateur du botulisme ayant l’oreille d’un président a rendu illusoire tout contrôle au départ. Il rends même difficile toute mesure raisonnable de sauvetage en mer qui ne soit pas un blanc-seing pour une immigration incontrolée.
En effet, il ne semble pas qu’aucune ONG, ni même êtat ou institution européenne n’ait cherché à financer et mettre en place une flotte performante et confortable de navires de sauvetage privés, navigant sous pavillon des pays de départ, recueillant en mer les infortunés migrants, et les ramenant le plus légalement du monde à leur point de départ.

Publié dans General | Marqué avec , | 2 commentaires

Loi sur le renseignement : l’hébergement hors de France s’impose-t-il ?

Disposer d’un serveur d’hébergement hors de France permet-il de s’affranchir des contraintes de boîtes noires que le projet de Loi relatif au renseignement préparé de longue date veut imposer en France dans l’émoi de l’évènement Charlie Hebdo comme le Patriot Act aux Etats-Unis dans la foulée du 11 septembre, légalisant des pratiques de la NSA révélées plus récemment par Snowden ?
Il est illusoire de chercher un hébergement économique aux Etats-Unis, sauf à vouloir se protéger uniquement des services de renseignement et du gouvernement français et d’avoir un objet ou une intention compatible de la politique des Etats-Unis, comme destabiliser le système politique pour apporter les bienfaits  de la démocratie et de la libre entreprise !
Que vous soyez chez OVH, Online, Gandi, Ikoula, AFHADS, IDS ou Lomaco faut-il attendre que votre hébergeur se délocalise comme ils en caressent l’intention ou dès maintenant chercher un hébergeur alternatif ?
Mis à part le Royaume-Uni dont il est bien établi que les pratiques de renseignement n’ont rien à envier à celles de Etats-Unis, la France, ancien pays des droits de l’homme, devient sous ce gouvernement Valls, un état en pointe dans les techniques de surveillance de sa population, au sein des pays de l’union Européenne dont le parlement a jusqu’à présent montré son souci de protéger les citoyens des dérives des procédures PNR de surveillance des trajets aériens. Reste-t-il outre-Rhin ou au delà des Pyrénées des hébergeurs accueillants et performants ?

Le présent média a déjà fait ce choix depuis lontemps.

La loi proposée en France semble quelque peu limiter la sûreté et la résistance à l’oppression.

Déjà altern.org se propose de délocaliser ses services et moyens.

Publié dans General | Laisser un commentaire

Airbag 150 morts l’effet Lubitz !

Dans une société où le principe de précaution est devenu constitutionel en France, où la guerre un temps se voulait 0 mort, et où tout les dispositifs de sécurités sont vantés pour leur efficacité, et souvent imposés,  sans grand souci de communiquer de manière nonpartiale sur leurs inconvénients, comme les ceintures de sécurité, les airbags, les portes de cockpit blindées, les kits mains libres, les vaccinations, la tragédie aérienne récente des Alpes, montre parmi les facteurs de causalité la blessure infligé à un co-pilote par un airbag comme l’élément essentiel physiologique ou psychologique ayant entraîné 150 morts, amplifiant le désastre par un effet « Lubitz » à l’instar d’un effet papillon.

Publié dans General | Laisser un commentaire

Barcelone barcelonnette A320 GermanWings, 150 n’arriveront pas à Düsseldorf

L’Europe est touchée par une catastrophe aérienne meurtrière, en France, qui touche de nombreux passagers allemands (72), et 51 espagnols dans cet avion venant d’espagne le jour de la visite du roi Felipe VI en France pour une visite d’état, ce qu’a tenu à préciser le président François Hollande qui le recevait, après la déclaration du Premier ministre Valls et l’annonce du déplacement sur place du ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, déroulant la politique de communication constante, consistant quoi qu’il arrive, à se montrer pour rassurer les français, comme initialement pour le vol Air Algérie de juillet 2014 avec sa cinquantaine de victimes françaises.
L’émoi touche les dirigeants européens au point de faire annuler et reporter la visite du roi d’espagne prévue initialement sur 3 jours transformés en deuil national et annuler ses rendez-vous à Angela Merkel.
Dès mercredi les chefs  d’états se rendront sur place après les nombreux ministres tous plus ou moins concernés et certainement indispensables sur place pour faire avancer les recherches et ne pas accaparer les moyens hélicoptères (une douzaine..).
L’Airbus A320 du vol 4U 9525 qui a été déclaré en détresse par le contrôle à 10h47 à 5000 pieds, peut accueillir plus de 170 passagers mais n’était pas plein, même avec un prix d’appel à 39 €.
La perte d’altitude aurait commencé une dizaine de minutes (8 ?) avant l’impact sans modification apparente de sa trajectoire au sol.

La chronologie reste cependant un peu floue suivant les origines des données, 10 H 31 pour le début de descente pour un site amateur de suivi radar, pour 10 H 53 perte de contact pour la compagnie, le contact radio aurait été perdu dès le début et aucun message radio Mayday transmis, contrairement aux interprétations initiales. La vitesse de descente 3000’/min avec le maintien de la vitesse ne semble pas incompatible d’un vol plané avec panne moteur, mais ne constitue pas la stratégie pilotée optimale en pareil cas. L’absence de liaison radio et de modification de la route suivie peut faire penser à une perte totale électrique et de commandes informatisées, mais le bon fonctionnement du transpondeur qui aurait affiché un code 5512 maintenu serait attesté par la réception jusqu’à la fin de l’écho secondaire,  ou plutôt à une poursuite sous pilotage automatique  programmé en descente après  neutralisation de l’équipage après par exemple dépressurisation subite avec perte ou non de motorisation. En 8 à 20 minutes un tel avion parti avec 26 minutes de retard sur son horaire, parcourt du chemin (100-150 Km) et l’incident initial pourrait se trouver vers la côte ou sur le parcours qui ne passe pas loin du camp et du polygone de tir de Canjuers, où les tirs de chars peuvent attteindre une altitude de 16 km.

Le début de descente depuis le FL380 se serait produit environ à 110 km (76,5 NM) du point d’impact, une minute après le dernier contact radio vers 10 H 30 avec le CCR au moment du dernier changement de cap au dessus de Bandol, qui pouvait être préprogrammé.

Le contrôle a détecté la modification d’altitude non autorisée et a déclenché une « détresse FA » lors du franchissement à 5000′ en descente d’une altitude incompatible avec l’altitude de sécurité de la zone 10700 ‘ sur la route poursuivie.
L’absence d’appel à l’aide et de changement de route, qui se poursuivait vers une zone désertique, non susceptible de constituer une cible majeure, ainsi que d’information pouvant laisser supposer un détournement a sans doute lors de la phase d’incertitude différé l’envoi depuis Orange d’un avion de chasse en alerte, décollant vers 10 H 50.
Au final il ne semble pas qu’il y ait un seul témoin oculaire du crash que ce soit au sol ou en vol.

Il est étonnant qu’un équipage conscient d’une perte d’altitude inéluctable n’ait pas cherché à rejoindre un terrain d’urgence comme Marseille, Istres, Cannes ou Nice, ou pour le moins à éviter les Alpes.
De même peut-on s’interroger sur l’absence totale de communication téléphonique mobile ou de SMS depuis un avion en perdition, au moins dans les 3 dernières minutes, quoique dans une zone de couverture limitée.

Le périmêtre de la zone de moyenne montagne, difficile d’accès, mais non enneigée où l’avion s’est écrasé est maintenant interdit d’accès et de survol.
Ceci pour faciliter les recherches, empêcher les survols de drones pouvant fournir des vidéos à la Toile et aux médias qui en seraient friants, et éviter une trop forte concentration d’aéronefs divers dont certains emmenant des autorités, non entrainés ensemble  au vol en patrouille, avec les risques manifestes inhérents récemment démontrés avec seulement 2 hélicoptères en Argentine.
A l’heure où l’identité de nombreuses victimes commence à apparaître dans les médias, rien n’est encore dévoilé sur le capitaine expérimenté et sa copilote comme le rapporte erronément certains journaux.

Une explication plausible, mais qui a priori n’explique pas le silence radio est que l’équipage n’ait pas eu la culture informatique suffisante pour prendre l’initiative de débrancher les ordinateurs de bord en cas de blocage du système informatique en descente suite à un gel de capteurs, à l’instar de l’équipage Lufthansa du Bilbao-München le 5 novembre dernier, comme rapporté le 20 mars dans www.watson.ch d’après « der Spiegel » qui mentionne une douzaine de cas analogues. Une telle mise hors circuit n’étant pas toujours couronnée de succès.
Les hésitations à voler du personnel GermanWings deviennent alors explicables.
Si les informations révélées dans la nuit par le New-York Times sont exactes alors qu’elles n’ont pas été communiquées par le BEA, l’issue fatale résulte des mesures de sécurité consécutives au 11 septembre 2001, l’introduction d’une porte blindée, blocable de l’intérieur, dans un contexte sur l’A320 de passage 10 ans avant  à l’équipage à 2, et sans la mesure opérationnelle apparemment appliquée dans les compagnies anglo-saxonnes d’exiger le remplacement du pilote absent par un personnel navigant commercial en pareilles circonstances. Cet aspect est accru pour les compagnies « Low-Cost » à forte rotation où le moment le plus libre pour le pilote pour alléger sa vessie est au milieu du vol et non pas à l’escale !
On découvre ainsi que la compagnie confie la vie de ses clients à l’humeur et la merci d’une seule personne, dont le suicide sur le lieu de travail en cas de stress lié au management est jugé dans d’autres entreprises comme accident du travail.
Au delà des défenestrations ou autodafés habituels il s’agirait d’une méthode de protestation particulièrement meurtrière, qui par son impact sur la clientèle, pourrait avoir une influence sur les actionnaires. En l’absence d’information sur l’identité des pilotes, faute de communication initiale de l’enquète judiciaire, l’hypothèse d’une motivation personnelle liée éventuellement à une romance déçue reste pure spéculation.
Connaissant le parcours d’Andreas Lubitz copilote de 28 ans formé aux Etats-Unis pendant 3 ans avec une interruption non précisée pour raison de secret médical, il convient de s’interroger s’il n’aurait pas pu bénéficier de traitement éventuellement à base d’hypnose le programmant pour certains actes.
Les quelques témoignages de proches font état d’un profil qui ne laisse rien présager de particulier, comme certains pour Mohamed Mehra, Ahmedy Coulibaly ou les frères Kouachi.
Dans ce scénario le choix du taux de descente pour aboutir sur une falaise abrupte, mais suffisamment faible pour ne pas être perçue immédiatement en dehors du cockpit, s’explique mieux, retardant de plusieurs minutes la prise de conscience de l’urgence de la situation, et expliquant l’absence de tentative de téléphonie mobile par les passagers.
Il serait intéressant de savoir si le copilote, passionné d’aviation, planeur et voltige, depuis sa jeunesse a une pratique de simulateur de vol sur ordinateur chez lui comme le pilote du vol malaysian Airlines disparu et aurait pu répêter et choisir cette trajectoire afin de limiter la prise de conscience par les passagers avant leur issue fatale, éviter toute victime supplémentaire au sol par le choix d’une zone particulièrement désertique, de ce secteur vélivole des Alpes de Haute Provence qu’il pouvait connaitre, assurer une issue rapide et sans souffrance par un choc frontal,  après avoir constaté au fil des rotations les habitudes de son commandant de bord lui offrant un créneau pour prendre sa destinée en main.
Il reste toutefois étonnant, pour un passionné de pilotage, même s’il a décidé d’en finir, de ne pas profiter de sa maîtrise soudaine sans restriction d’un aéronef avec plus d’une heure d’autonomie pour tenter quelque voltige, acrobatie et choisir de finir dans une lente descente au PA, qui est un acte de non-pilotage !
Sauf à supposer qu’un membre de l’équipe du BEA ait failli à son obligation de discrétion, pour écarter rapidement toute autre hypothèse, protéger le constructeur, ou rendre inévitable sa transmission au procureur, la connaissance de l’information sur le contenu du CVR pourrait être attribué à des écoutes de la NSA sur les échanges entre membres de cette équipe d’enquête, y compris éventuellement avec l’Allemagne, portée à la connaissance d’un responsable militaire, dont rien dans l’article initial du NY Times ne précise qu’il soit français .

L’hypothèse de l’acte suicidaire a été repoussé comme inconcevable pour l’accident aérien d’Albacete non élucidé, qui touchait hors de France des victimes françaises, alors qu’elle semble maintenant acceptable pour cet accident qui concerne des victimes non françaises en France.

Cette thèse du suicide, bien qu’il se refuse à en utiliser le terme vient de la déclaration du procureur de Marseille Brice Robin et de l’interprétation qu’il donne d’une transcription traduite de l’enregistrement sonore qui lui a été transmise dans la nuit.
Si la présence d’un seul pilote au cockpit paraît établie, et la présence de la porte fermée un élément essentiel des évènements, le reste n’est qu’interprétation, la mise en descente du PA ne peut pas être une manipulation involontaire accidentelle d’un pilote, mais ne peut pas être entendue sur l’enregistrement. Les réponses laconiques du copilote au brieffing de descente vers Düsseldorf, quoique normales ne pourraient-elles pas être le signe avant-coureur d’un malaise, non exprimé à son commandant de bord (et juge de sa progression), qui aurait gravement et subrepticement impacté ses facultés, le laissant initier la descente sans délai dès la sortie du commandant de bord, avant de sombrer dans l’inconscience, sans pour autant manifester les signes respiratoires d’un infarctus que le procureur s’attendait à entendre. Ce malaise pourrait être du à des conditions médicales propres ou à des émanations toxiques, le cas s’étant déjà produit (essence, piles au lithium ..) auquel le commandant de bord aurait pu être moins sensible, ou s’être inconsciemment éloigné. Il est curieux que le commandant de bord ait effectué le brieffing d’arrivée à ce stade du vol, bien en avance de la descente vers Düsseldorf, comme si se sentant bientôt mal en point mais ne voulant pas l’avouer il voulait préparer son second au cas où, avant de vérifier son état après un passage aux toilettes.
La commande de la porte est à 3 positions, est-il envisageable qu’elle soit dès le départ sur « Lock », que cette position puisse être maintenue et qu’il soit quand même possible de sortir de l’intérieur ?
Rien à cette heure ne prouve le caractère volontaire de cet évènement fatal, même si la meilleure connaissance de l’environnement d’Andreas Lubitz confirme son passé et son risque psychologique, son usage de médicaments et de compléments alimentaires d’une part, son insatisfaction éventuelle sur sa rémunération et ses conditions de travail, ses déclarations d’y remédier par un coup d’éclat qui lui donnerait notoriété, son risque de voir sa carrière arrêtée pour raison médicale, sa volonté de venir travailler même en bénéficiant d’un arrêt de travail, peut-être pour ne pas perdre sa qualification, sa connaissance des lieux depuis presque vingt ans et origine possible de sa passion vélivole d’autre part constitue un tableau rendant un passage à l’acte vraisemblable selon un scénario totalement prévisible sauf au yeux d’un patron de la Lufthansa peu imaginatif ou qui ne dispose pas de  bonne synthèse de presse ou ne s’interesse pas au cinema. La photo publiée du marathonien révèle l’usage d’un lecteur MP3, par un amateur de techno, dont l’agrément lors de la descente finale pourrait expliquer l’inflexibilité apparente de la volonté et l’absence de réponse aux sollicitations du contrôle, dans un état possible de méditation qu’il aurait appris à maîtriser à l’occasion de ses traitements. Quel était le morceau joué ? L’enregistreur phonique permettrait-il d’entendre les fuites du casque où une influence sur le rythme de respiration ?
Mais la preuve semble faite que s’il l’avait voulu il aurait pu le faire, et c’est bien là le problème pour la sécurité des vols.
Car l’avion était en bon état, les pilotes qualifiés et toutes les procédures appliquées.
Le blocage de la porte éliminant toute hypothèse de totale perte d’alimentation électrique ou de dépressurisation, sauf déformation accidentelle en ce cas.
Les recommendations et mesures prises en urgence par diverses compagnies pour interdire au pilote la situation de travailleur isolé, mesure apparemment de bon sens, même s’il faut sûrement en apprécier toutes les conséquences, notamment en agrément préalable de sécurité du personnel de cabine concerné,  et qui ne font apparemment que reprendre les pratiques de compagnies Etats-uniennes ou britanniques initiées sur des avions ne disposant que du judas dans la porte et où le pilote isolé revets le masque à oxygène à l’altitude de croisière, n’étaient même pas envisageables il y a quelques jours, ni par un expert commentateur aéronautique interrogé, ni par le président de la Lufthansa se raccrochant à la théorie de l’acte isolé imprévisible, autolyse qui cependant arrive en moyenne tous les 3 ans dans le monde, fréquence à comparer à celle d’actes de piraterie aérienne.
Les catastrophes aériennes surviennent généralement à l’occasion de plusieurs causes/dysfonctionnements, le malaise/incapacitation du pilote en est un, le mauvais fonctionnement du bloquage de la porte en est un autre, ce dispositif de conception nouvelle a été introduit il y a moins de 15 ans et l’on comprends mieux les enjeux de sa mise au point en consultant le WISE article EngOps-16241 et les possibilités de blocages de commutateurs ou de solénoïdes.
La perspective de périr dans un écrasement d’avion à cause d’un pilote dépressif est effroyable, mais celle de se retrouver condamné au même sort à cause d’un malaise et d’une porte  de sécurité sans que le commandant de bord puisse rien faire est sans doute plus effrayante encore, aussi n’est-il pas étonnant que la première hypothèse soit favorisée. En effet ne peut-on envisager que la période de blocage sur cet avion ne soit pas de 5 minutes, mais plutôt de 20 minutes, que lors de l’ouverture le commutateur à bascule ait été au retour briévement basculé sur lock, ou qu’il y soit positioné depuis le début du vol (à supposer que cette position soit stable comme la position normale à cran) et que le commandant de bord soit sorti en manipulant de l’intérieur du cockpit le dispositif d’ouverture mécanique (« A mechanical overide enables the flight crew to open the door from the cockpit side ») ?
Même répêté ce type de dysfonctionnement peut rester non détecté, le retour dans le cockpit se faisant normalement par la procédure habituelle.

Alors il suffit d’un malaise ou incapacitation du pilote isolé ….

Qui aurait eu juste le temps, seul, peut-être pour la première fois, désorienté, incapable de mettre son masque, ni de parler (à qui ?), de mettre l’avion en descente, en déroulant à fond par rotation l’altitude de consigne sur 100 pieds, transmise par le transpondeur en mode S, sous forme de l’arrondi à 96 (multiple de 16),  craignant vraisemblablement à tort une hypoxie, voire même essayant de débloquer la porte et basculant par erreur le commutateur sur lock.
Rien ne confirme que la procédure d’ouverture avec le numéro d’urgence ait été tentée, soit que le clavier ait été bloqué préalablement par erreur et inopérant pendant 5 (voire 20) minutes, soit que le commandant de bord ait oublié le code ou composé un code erroné sans que le personnel navigant commercial ait pu le lui communiquer, de même pris par une approche de destruction de la porte, peut-être n’a-t-il pas tenté un deuxième essai au bout de 5 minutes, ce que pourrait confirmer une absence de buzzer pendant 30 secondes sur l’enregistrement phonique.
Cependant les données de l’enregistreur de vol retrouvé montrent que les réglages du pilote automatique ont été modifiés –par le pilote-durant la descente.
Andréas étant sujet au voile noir pourrait-il en avoir été victime juste après s’être vu confié seul la lourde responsabilité de l’avion, que le phénomène soit physiologique, ou hypnotique, psychologique, et tenté les seuls maneuvres qui lui restaient possibles à savoir une descente à vitesse max au pilote automatique, sélectant une altitude minimum, puis ajustant la vitesse tout en respectant les alarmes sonores ? et dans un quasi délire analogue à ses cauchemars, prémonitoires et autoréalisateurs, ou perfectionniste, applicant strictement les consignes de ne pas ouvrir sans identification préalable sur l’écran, dont il ne se sentait plus capable, refusant toute intrusion ?
Aurait-il été capable de réagir aux alertes sonores de proximité du sol ?

A l’heure où il se fait jour que les pratiques de contrôle médical au coeur de l’Europe ne seraient pas du niveau d’exigence de ses autorités de sécurité en la matière, et où il est patent que des sujets dépressifs ou malades mentaux sont recrutés en connaissance de cause par Lufthansa et ses filiales, il est révélé que le copilote aurait consulté des sites internet sur le suicide et la porte de cockpit, tout ceci fortifiant la thèse de l’acte volontaire individuel.
Tout ceci n’est cependant qu’interprétation, Andréas passant pour perfectioniste n’aurait-il pas cherché à se renseigner sur les effets collatéraux des drogues qu’il prenait en cachette de son employeur, et le risque accru de suicide, pour se persuader de l’acceptabilité de sa démarche, ainsi que sur le fonctionnement de la porte pour s’assurer qu’en cas de malaise ou d’incapacité, risque accru compte-tenu de ses problèmes de vue non élucidés, le commandant de bord serait capable de redresser la situation.
A moins que l’on ait affaire à un tueur de masse (en parallèle, pas en série !).
L’univers du commandant de bord, Patrick Sondheimer, qui lui, avait réussi et volait sur long courrier, mais qui n’a pu trouver de hache dans la cabine d’un avion de moins de 200 passagers, a basculé parce qu’il n’a pas pressenti l’intérêt de satisfaire son besoin naturel à l’escale, et qu’il venait juste de se faire affecter sur court-courrier pour passer plus de temps dans sa famille avec sa fille de 6 ans et son fils de 3 ans.
Car il est bien évident que « aucun changement au plan de vol enregistré dans l’ordinateur de bord ne peut être effectué sans le feu vert du pilote  » comme nous rassure l’AFP !

 

 

 

Publié dans General | 6 commentaires

2015 printemps islamique : de Charlie Hebdo au Yemen

Paris, 20 morts débutant par Charlie Hebdo, pouvait-être interprété comme une atteinte à la liberté d’expression, associé à un ciblage anti-juif, et ces évènements furent perçus ainsi.
Avec le recul, la suite des évènements replace cet épisode du début de l’année 2015, avec la série comprenant à ce jour Verviers en Belgique, Copenhague au Danemark, puis crescendo Bamako au Mali, le Bardo en Tunisie, le Yemen enfin, dans une perspective différente.
Au total l’essentiel des victimes sont musulmanes, (plus de 140 au Yemen, dans un lieu de culte). La méthode jugée étonnante au début, un petit commando de jeunes nationaux, prêts au sacrifice suprême, armés de kalashnikov, par sa répétition, relierait déjà ces évènements entre eux, s’il n’y avait pas eu de revendication, et malgré quelques variantes (à Bamako le commando s’est échappé) rejoint, dans son apothéose finale à ce jour, l’usage plus attendu d’explosif dans un attentat-suicide.
S’il est une communauté atteinte ce sont les Chiites.
Il devient difficile d’interprêter alors ces évènements comme des actions de combat d’une civilisation ou communauté musulmane dressée unanime derrière son livre sacré contre l’occident judéo-chrétien.
Les cibles sont choisies avec soin, la presse (des dessinateurs stars) et des observants d’interdits alimentaires juifs pour maximiser l’écho médiatique en France, tout en traitant de préférence par surprise des cibles peu ou mal défendues, une réplique demi-échec au Danemark, mais ensuite un transfert du théatre d’action en Afrique, sur des cibles étrangères, militaires (mais dans la cité) à Bamako, touristes culturelles et économiques à Tunis, autochtone mais Houtis soutien du nouveau régime au Yemen. Un certain souci de ne pas s’attaquer indistinctement à la population générale (imprimeur,.. tunisien), malgré le décompte final.
En trois mois c’est toute une saison d’évènements, et maintenant voici le printemps !
Islamique est une caractéristique des acteurs, qui le revendiquent, comme l’Etat Islamique d’Iraq et du Levant (ISIS, Daech), organisation territoriale à laquelle la reconnaissance du statut d’état manque encore.
Le printemps arabe était le concept fédérateur pour présenter il y a quelques années, l’embrasement de la Tunisie à la Syrie, voulu comme une marche (forcée) vers la démocratie, au résultat que l’on sait.
Les évènements de cette saison qui s’achève avec l’arrivée du printemps concernent l’Europe, l’Afrique, le moyen Orient et ne sont pas spécifiquement arabes, mais leur caractère islamique est indéniable.
Il s’agit de guerre psychologique, aucun objectif atteint n’ayant de valeur militaire dans une guerre où la France est engagée sur plusieurs théatres depuis longtemps et avec des moyens militaires diversifiés (terre, air, mer). Cette guerre psychologique fait des morts, mais satisfait des objectifs économiques, tension sur les ressources de la défense par le gel de 10 000 personnes à des tâches de sécurité métropolitaine, destabilisation de l’économie touristique de la Tunisie, seul exemple réussi du remodelage démocratique issu du printemps arabe et transmet quelques messages ciblés à un premier ministre Valls toujours attentif au discours du Crif et à un président Hollande proche des milieux de la presse, et commentant ironie du sort, l’épisode du musée du Bardo à l’occasion d’un discours de soutien aux oeuvres orientales Assyro-Babylonniennes préislamiques dont des originaux sont préservés au Louvre.

Publié dans General | Laisser un commentaire

Je suis Charlie : Quel message ?

Je suis Charlie

Je suis Charlie

Après l’instant de sidération initial, un mouvement psychologique de réconfort a saisi la multitude, par un acte individuel et mimétique de solidarité, exutoire de ce choc psychologique, la proclamation : Je suis Charlie. L’assassinat ciblé de Charb, que la plupart de ceux qui ont marché le dimanche 11 ne connaissaient peut-être pas, et dont ils n’avaient sans doute jamais acheté le journal, mais avaient pu sans doute apprécier la teneur de l’humour, placardé à la vue de tout public sur les kiosques à journeaux en France, n’aurait pas eu le même écho s’il ne s’était pas accompagné de la mort prématurée de Wolinski et Cabu, entrainés dans cette aventure et dessinateurs talentueux connus d’un large public, notamment par leurs dessins impertinents parus dans une première vie du journal après Mai 68 avant sa disparition pendant la présidence de gauche de François Mitterrand. Les thèmes de satire ne s’attachaient pas de manière monomaniaque à critiquer une religion devenue exotique pour la métropole après son renoncement aux colonies, voire même à l’Algérie francaise, constat d’un divorce douloureux pour permettre un développement séparé, alors même que son importance grandissante était soit acceptée et voulue soit niée et non prévue, par les élites de l’époque, court-termistes ou inconscientes, favorables au regroupement familial, et à la modération salariale des ouvriers de l’automobile par la concurence de travailleurs immigrés. La ligne éditoriale poursuivie après la résurrection du titre en 1992, sera marquée par une certaine conception de la liberté d’expression que l’on peut saisir à l’exclusion de Siné au motif d’antisémitisme, par Philippe Val, qui poursuivra sa direction à France Inter par celle de Stéphane Guillon, jugée elle aussi abusive, après sa charge contre DSK, dont l’émoi provoqué peut s’apprécier ultérieurement à la pertinence de l’angle évoqué. Stéphane Charbonnier passe pour avoir adopté « Allah Akbar » comme jingle de salutation, alors qu’il professait avec la foi du charbonnier un athéisme militant comme sa pseudo compagne Jeannette Bougrab.


Je n'ai pas peur des représailles

La foi du charbonnier

Publié dans General | Marqué avec | Laisser un commentaire